Infos Togo Contre les auteurs de corruption et de détournements de deniers publics

Une « UNION de la masse opprimée et désabusée » est la seule alternative possible, d’après « En Aucun Cas »

Publié le samedi 21 novembre 2020, par Gabinho

Au Togo, l’affaire de détournement dite ‘’Pétrolegate’’ est tout sauf rangée. Le Mouvement ‘’En aucun cas’’ de l’activiste Foly Satchivi est sorti de son silence et a donné sa position concernant cette affaire qui éclabousse la République et a annoncé de nouvelles stratégies de lutte contre certains maux dont souffre la population togolaise.

Après les dénonciations des leaders de l’opposition, de la société civile togolaise et de la diaspora sur cette affaire de détournement d’environ 500 milliards de FCFA sur les commandes des produits pétroliers qui, au départ opposait les Adjakly père et fils au journal L’Alternative et son directeur de publication, c’est le tour du Mouvement En aucun cas d’élever sa voix.

En conférence de presse ce samedi 21 novembre 2020, le mouvement a justifié sa réaction tardive par une attente d’éventuelles réactions officielles sur ce scandale financier qui ne cesse de révéler d’autres points sombres. Mais hélas, c’était peine perdue !

« Malheureusement, la justice qui devrait être le rempart contre la corruption, les détournements et ces immoralités en est devenue le bras armée (…) Tous se sont correctement sucrés au dos des citoyens qui difficilement arrivent à joindre les deux bouts et à satisfaire leurs besoins les plus élémentaires. Le Procureur de la République c’est leur homme. Que peut-il dire ? Rien. Sinon que ceux qu’on lui demande de dire », a déploré les responsables de ce mouvement dans la déclaration liminaire sanctionnant cette sortie.

Pour Foly Satchivi et ses pairs, « Il est donc inutile de compter sur ces juges et procureurs pour arrêter ces comportements antipatriotiques. Nous ne devons compter que sur nous-mêmes. ». Il a profité de l’occasion pour faire appel à une union de la population togolaise en vue des prochaines luttes.

Il ne s’agit en aucun cas d’une union de partis politiques encore moins des organisations de la société civile qui est sans doute aujourd’hui « impossible à cause des calculs égoïstes des uns et des autres et du manque de patriotisme de certains leaders », mais à « l’UNION de la masse opprimée et désabusée », a précisé En Aucun Cas.

En effet, « tous les PATRIOTES qui n’en peuvent plus et qui ont marre de vivre comme des misérables pendant que d’autres se sucent derrière leurs dos et de voir de pauvres citoyens être assassinés à cause de leur opinion doivent s’unir », indique-t-on dans la déclaration et citant une affaire similaire au Sénégal et la mobilisation massive du peuple réclamant « vérité et justice ». Il s’agit du "scandale à 10 milliards de dollars" relatif à l’affaire Petro-Tim dans laquelle était impliqué directement, Aliou Sall, le frère du Président sénégalais, Macky Sall.

Suggérant d’ « oublier les politiciens professionnels dans leur logique », Satchivi et ses pairs exhorte toutes les couches sociales à « réveiller la flamme qui sommeille en nous. Réveillons notre amour pour le Togo ».

Par ailleurs, « dans les jours à venir, le front commun pour le changement que nous avons mis en berne depuis un moment, nous allons le remettre en marche », a promis le mouvement sans toutefois avancer une date.
Yvette S. /T228