Infos Togo Société

Une nouvelle manne de la banque mondiale pour le Togo

Publié le mercredi 29 avril 2020, par Gabinho

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Togo, le Bénin, le Burkina Faso et le Niger rejoignent le Programme régional d’identification en Afrique de l’Ouest pour offrir un meilleur accès aux services essentiels à des millions de personnes

WASHINGTON, 28 avril 2020—La Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement de 273 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)* pour faciliter l’accès aux services à des millions de personnes, en particulier aux femmes et aux catégories sociales les plus pauvres. Le Programme d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (WURI) aidera à mettre en place des systèmes d’identification de base qui incluent toute personne présente physiquement sur le territoire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) indépendamment de sa nationalité, de sa citoyenneté ou de son statut juridique. Le Programme contribuera à améliorer l’accès aux services de base, tels que la protection sociale et médicale, la retraite ainsi que l’inclusion financière et numérique, l’autonomisation des femmes et des filles, et la mobilité des travailleurs.

« Le programme WURI apportera aux pays des avantages considérables, tant au niveau national que régional. Les systèmes d’identification numérique de base peuvent jouer un rôle important dans la prestation des services de protection sociale, de santé et d’inclusion financière et sont plus importants que jamais dans la période que nous vivons actuellement avec le COVID-19 », déclare Deborah Wetzel, directrice de l’intégration régionale en Afrique à la Banque mondiale. « Le Programme appuiera la prestation de services dans la communauté de la CEDEAO en permettant l’accès à une identification unique à toute personne sur le territoire et en facilitant des initiatives transfrontalières en reliant les systèmes nationaux. »

Ce financement est destiné à la deuxième phase du programme WURI qui inclue le Togo, le Bénin, le Burkina Faso et le Niger et concerne environ 65 millions de personnes. Chaque pays mettra en œuvre son système d’identification de base, selon ses besoins, et utilisant un nombre limité de critères pour assurer une identification unique pour chaque individu. Le programme WURI aidera à renforcer les cadres juridiques et institutionnels et établira des systèmes d’identification de base robustes. S’appuyant sur les Principes d’identification pour le développement durable (Principes ID4D), il mettra en place des systèmes inclusifs et fiables garantissant la protection des données et dont la conception est axée sur l’être humain.

« Dans le cadre de la crise COVID 19, il est essentiel d’identifier et de fournir une protection sociale aux personnes employées dans le secteur informel, qui ne sont couvertes par aucun programme mais qui sont vulnérables et peuvent glisser dans la pauvreté. Le programme WURI peut soutenir les systèmes d’assurance sociale pour le secteur informel, qui sont interopérables avec les registres sociaux et s’appuient au niveau régional sur des plateformes d’identification de base » déclare Dena Ringold, directrice régionale pour le développement humain en Afrique à la Banque mondiale.

Le programme WURI, qui s’élève à 395,1 millions de dollars, a été inauguré en 2018 avec la Côte d’Ivoire et la Guinée dans sa première phase, et contribue de manière importante aux objectifs de développement humain. Le programme contribue à la réalisation des objectifs du Groupe de la Banque mondiale qui sont de mettre fin à l’extrême pauvreté et de stimuler une prospérité partagée. Il soutient aussi la stratégie régionale de la CEDEAO 2019-2023, qui vise à améliorer les conditions de vie des populations de ses pays membres.

* L’Association internationale de développement (IDA) de la Banque mondiale, créée en 1960, aide les pays les plus pauvres du monde en fournissant des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou à taux zéro pour des projets et des programmes qui stimulent la croissance économique, réduisent la pauvreté et améliorent la vie des pauvres. L’IDA est l’une des plus importantes sources d’aide pour les 76 pays les plus pauvres du monde, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA apportent des changements positifs aux 1,6 milliard de personnes qui vivent dans les pays de l’IDA. Depuis 1960, l’IDA a soutenu le travail de développement dans 113 pays. Les engagements annuels se sont élevés en moyenne à environ 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, dont environ 61 % en Afrique.