Afrique TIC

Une moto-volante pour la police, pour traquer les criminels et autres contrevenants

Publié le samedi 17 février 2018, par

On les connait pour leur degré d’ingéniosité. Les Dubaïotes ont encore frappé. Et cette fois, c’est à travers une nouvelle invention qui doit servir à la police.

Selon une information de nos confrères du site Gulftoday, il a été présenté au cours du salon de Gitex, une moto volante que la police des Emirats Arabes Unis peut désormais utiliser, et qui peut parcourir jusqu’à six kilomètres et monter à une hauteur de 5 mètres. Le nouveau joujou, selon les informations communiquées peut supporter un poids de 300 kilos et fonctionne à l’électricité et à l’essence.

On peut d’ores et déjà croire que ce pays du Golfe persique continue sa route à l’avant-garde au niveau des moyens policiers. Déjà en 2013, c’est une voiture de patrouille de marque Lamborghini, d’une valeur de 550 000 dollars, qui a été lancée sur les routes, pour disait-on, « renforcer l’image de luxe et de prospérité » de l’émirat-Etat. La même année, et seulement deux semaines après, la Lamborghini, c’est une Ferrari qui a été introduite et pour la même cause.

Aussi, en juin 2017, c’est un officier robot, appelé à représenter le quart de ses effectifs d’ici 2030, qui a été mis en service par la police de Dubaï. Mission de ce Officier-robot habillé en policier, et doté d’un ordinateur au niveau de la poitrine et d’une caméra qui transmet des images en direct à la salle des opérations de la police et capable d’identifier des personnes recherchées, informer la police sur des crimes éventuels ou encore à fournir des informations sur les contraventions routières.
T228 (avec africapresse.com)