Afrique Société

Un mécanicien deux roues, tue son « rival » et se suicide à son tour

Publié le vendredi 16 février 2018, par

Les affaires de cœur n’en manque pas en Afrique, c’est encore l’une de ces affaires de cœur qui termine mal que les habitant de la commune de Vélingara, au Sud du Sénégal ont vécu la semaine dernière.

Mécanicien motocycliste de son état, Sadio Keïta, est accusé d’avoir tué celui qu’il croyait flirter avec son épouse. Natif de la Guinée, il aurait, après avoir tué son rival, incinéré le corps sans vie en pleine brousse.

Selon ce que rapportent nos confrères du journal sénégalais « Le Quotidien », « des personnes proches du dossier, S. K. et sa victime Mamoudou Lanthiou Diallo vivaient dans le même appartement dans le quartier Hafia de la commune de Vélingara. Le jour des faits, le dimanche 4 février passé, il aurait piégé son « rival » en l’invitant à faire ensemble une sortie hors du périmètre communal. Ils seraient partis à moto vers le nord de Vélingara, précisément vers la Gambie. Plusieurs voisins les ont aperçus sortir de la ville le matin. C’est en pleine brousse qu’il aurait assommé, puis achevé le pauvre avant d’appeler un de ses apprentis pour apporter un bidon d’essence, arguant qu’il serait en panne de ce jus ».

Finalement, l’affaire a éclaté, après une semaine de recherches de la famille de la victime. Ceci grâce au concours de l’apprenti, porteur du bidon d’essence. Ce qui a permis de faciliter l’arrestation de son maître qui a nié les faits qui lui sont reprochés.

Mais alors que une descente sur les lieux indiqués par les informateurs de la gendarmerie, du présumé meurtrier et de certains de ses proches n’ont pas permis de trouver ne serait-ce que la moindre trace des restes humains, Sadio Kéïta, en détention préventive à la brigade de Vélingara, se serait donné la mort dans la nuit de dimanche au lundi. Par quels moyens ? La question reste posée.
T228