Infos Togo Interpellation de Bob Atikpo

« Une entreprise de décapitation qui ne présume pas de la bonne foi du pouvoir », selon Nubuéké

Publié le mercredi 24 janvier 2018, par

Alors que deux autres de ses membres sont jetés en prison depuis plusieurs mois déjà, le Mouvement Nubuéké vient d’enregistrer hier mardi une nouvelle arrestation dans son rang. Il s’agit de celle de Bob Atikpo à Kpalimé par les agents du Service de Renseignement Intérieur.

D’après un communiqué rendu public en fin de journée d’hier par le BE de ce Mouvement, « cet énième enlèvement qui vient agrémenter le tableau des intimidations dont est l’objet notre association est totalement contraire aux droits et libertés fondamentaux », alors même que l’on attendait du gouvernement, « de contribuer à l’érection d’un climat apaisé dans notre Pays ». En tout cas, juge le président Enos Tchalla et ses collègues, « cette entreprise de décapitation des organisations de la société civile en l’occurrence du Mouvement Nubueke, ne peut être de nature à faire présumer la bonne foi du pouvoir togolais à présider à l’heureux aboutissement d’un dialogue franc et sincère appelé de nos vœux ».

Outre la demande de libération de Bob Atikpo, Nubuéké réclame aussi « la libération de tous nos membres y compris celui susvisé ainsi que Joseph EZA et Messenth Kokodoko, détenus depuis près de 90 jours dans des conditions déplorables », « la cessation des violations systématiques des droits de l’homme » et « l’intensification des activités des organisations de droits de l’homme pour le respect de la vie humaine au Togo », pour mettre fin cette « prise en otage qui s’apparente à un terrorisme d’Etat ».

Les responsables du Mouvement Nubuéké dit compter « sur la diligence des organisations communautaires et internationales accréditées au Togo, et la prise en compte avec acuité par chacun, de l’intérêt général pour l’instauration au Togo d’un État de droit ».
T228