Infos Togo Meeting de la Dynamique Kpodzro le 04 Octobre prochain

Une date, un lieu, deux raisons !

Publié le mercredi 23 septembre 2020, par Gabinho

L’état d’urgence sanitaire décrété en raison du nouveau Coronavirus imposant les mesures barrières ne tiendra pas tête au grand meeting de la DMK (Dynamique Mgr Kpodzro) le 04 octobre prochain. Il a été annoncé hier mardi au cours d’une conférence de presse un premier grand meeting postélectoral à Baguida pour «  la vérité des urnes ».

Les membres de la DMK semblent sûrs d’eux et prêts à franchir tous les obstacles sur leur chemin en organisant ce qu’on peut appeler un événement majeur pour la Dynamique.

« Que la vérité des urnes soit rétablie », c’est ce que la dynamique réclame ardemment. Pour elle, les résultats de la dernière élection présidentielle sont simplement inacceptables et souhaite que le contentieux de la présentielle « trouve une solution politique plutôt que d’utiliser la justice pour harceler ceux qui estiment que les résultats qui sont publiés ne sont pas exacts  », selon les termes de Fulbert Attisso, Président du parti "Togo Autrement" et membre de la DMK.

Les choix de la date et du lieu sont symbolique selon les organisateurs de cet évènement. Dans l’histoire politico-sociale contemporaine du Togo, la date du 04 qui se trouve être la veille du 05 octobre « une date inoubliable, c’est une date symbole. Nous sommes toujours dans la revendication d’une société démocratique. Nous exigeons que le Togo devient une société démocratique  », a indiqué Fulbert Attisso faisant ainsi allusion au soulèvement populaire du 05 octobre 1990.
En ce qui concerne la ville de Baguida, « c’est une cité historique sublime, nous allons rendre hommage à cette cité-là. Baguida et les quartiers environnants sont des fiefs de la contestation. C’est un hommage aux populations qui habitent cette ville pour leur détermination, surtout leur propension à contester le régime pour sa mauvaise gestion et à être constamment du côté de l’opposition » et surtout déplacer le meeting du centre de Lomé à la périphérie.

« Le combat pour l’alternance est un combat qui passe par la vérité des urnes. Pour que nous puissions arriver à la victoire, il faut que nos populations se mobilisent. Ce qui est en jeu, c’est le choix massif que nous avons fait d’aller vers l’alternance  », a conclu la porte-parole de la Dynamique Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson en promettant le respect des mesures barrières éditées contre la pandémie.

Yvette S. /T228