Infos Togo Le Retrait du CAR, de l’ANC et de la C14 des discussions préparatoires de la présidentielle de 2020 vu par UNIR

Une « attitude peu responsable »

Publié le mercredi 20 novembre 2019, par Gabinho

Alors que se tenait hier mardi la première séance des discussions préparatoires de la présidentielle de 2020, l’ANC représenté par Jean-Pierre Fabre, le CAR par Me Yawovi Agboyibo et la C14 par Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson, ont vite fait de claquer la porte de ce cadre de discussion, parce que indiquant que l’ordre du jour ne va pas dans le sens de leur réclamation d’un dialogue pour assainir le cadre électoral avant ce scrutin. C’est un retrait qui n’a pas laissé indifférent le parti au pouvoir UNIR qui était aussi présent autour de la table des discussions. Pour le parti de Faure Gnassingbé, il ne s’agit d’une « attitude irresponsable »…

Voici le contenu intégral du communiqué du parti au symbole du pigeon blanc dans un fond bleu azur.

Communiqué du parti UNIR
Dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020 au Togo, le parti Union pour la République (UNIR) observe avec beaucoup de responsabilités depuis quelques mois que le Gouvernement s’active et met les bouchées doubles pour mener à bien le processus électoral de façon transparente et inclusive avec tous les partis politiques et acteurs concernés. A cet effet, une feuille de route a été définie, un comité de suivi de tous les actes préparatoires de l’élection a été mis en place et dont la première réunion s’est tenu ce mardi 19 novembre 2019 sous l’égide du ministère de l’Administration Territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales.

Le parti UNIR se réjouit de ce souci et de cette démarche de transparence, et félicite le Gouvernement pour l’esprit d’ouverture ayant prévalu et permettant également la participation de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) à une telle rencontre. Mais, l’opinion publique a été témoin de l’attitude peu responsable de certains partis politiques.

Tout en regrettant et déplorant ces agissements qui vont à l’encontre de la recherche de la paix et de la stabilité, le parti UNIR invite tous les acteurs notamment le Gouvernement, les partis politiques à poursuivre le processus électoral dans le respect du canevas indiqué par la Cour Constitutionnelle pour l’élection présidentielle de 2020 qui devra se tenir au plus tôt le 19 février et au plus tard le 05 mars 2020.

Le parti UNIR réaffirme sa volonté à faire triompher les idéaux de paix, de cohésion sociale et se tient prêt à œuvrer pour le respect des dispositions constitutionnelles en vigueur. Il invite tous les partis politiques et surtout ceux de l’opposition à l’esprit de retenue, de dialogue, de concertation et d’unité nationale.

Fait à Lomé, le 20 novembre 2019

Le Secrétaire Exécutif

ATCHOLI Aklesso