Nos régions KPENDJAL - OUEST / Autonomisation de la femme

Un projet de la SF2D lancé à Fobenga

Publié le mercredi 17 mars 2021, par Gabinho

L’eau est particulièrement vitale ; l’eau joue en effet plusieurs rôles dans sa quantité et dans sa qualité.
Au Togo, la question d’eau potable pour usage dans les ménages, pour l’abreuvement des troupeaux et pour les activités maraichères est d’ordre général et exige une très bonne réponse aux besoins dans chaque domaine précis.
La région des Savanes étant caractérisée par l’agriculture, l’élevage et la faible couverture végétale, nécessite des actions concrètes pour faire face aux différents problèmes dans les domaines comme maraichers, des points d’eau pour abreuver les animaux et même pour la boisson dans les ménages. Les efforts du gouvernement sont accompagnés par ceux des organisations et associations qui s’investissent afin de répondre à ces différents besoins sur le terrain. Au rang de ces organisations, l’association Solidarité Femmes pour un Développement Durable (SF2D) des savanes créée en mai 2009 ; elle vise l’accompagnement des populations de la région des Savanes dans ses domaines d’intervention. Elle a bénéficié un appui financier du Programme de Mirco-Financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMS/FEM pour le compte du 11e round de financement). Ceci, pour le projet d’Appui à l’Autonomisation Socio-économique des Femmes du village de Fobenga, dans la préfecture de Kpendjal Ouest pour une durée de 24 mois. Il s’agira de mettre à la disposition d’un groupement de femmes de ce village , des ressources nécessaires pour leur permettre de contribuer à la restauration de la couverture végétale locale et de diversifier et augmenter leurs revenus ; assurer la disponibilité d’une source d’eau durable pour les petits reboisements, le maraichage, l’abreuvement des animaux et l’amélioration du quotidien des populations, augmenter les ressources fourragères et ligneuses pour les agro-éleveurs du village de Fobenga à travers des petits reboisements le long des routes, en bordures des champs et dans les cours des maisons, diversifier les revenus des femmes à travers le renforcement de l’élevage des petits ruminants et le maraichage écologique.
La cérémonie du lancement officiel de ce projet a été fait ce jeudi 11 mars à Fobenga en présence du Secrétaire Général de la préfecture de Kpendjal Ouest, du maire de la commune de Naki Est, du directeur régional de l’hydraulique et d’autres personnalités.
Pour Madame Nambikoi TCHABLY, Epouse BONSA, « c’est l’un des rêves qui se réalise en ce jour à travers ce projet quand on voit un peu les besoins des populations, des animaux et du couvert végétal. La réalisation d’un forage équipé de panneaux solaires et de château d’eau, la clôture de 2 sites dont un de 1,5 ha et l’autre de 400 m² avec grillages et cornières métalliques, le renforcement des capacités de 10 pépiniéristes dans le village de Fobenga, la réalisation des activités de reboisements individuels et communautaires à Fobenga avec l’appui du comité de reboisement, la réalisation des activités de maraichage écologique , la réalisation des activités d’élevage des petits ruminants dans le village et la construction de 26 Bergeries Traditionnelles Améliorées (BTA) et formation de 26 femmes sur l’élevage des petits ruminants sont les grandes activités du projet et nous comptons sur les appuis multiformes pour l’atteinte des résultats du projet ; nous sommes convaincus qu’avec les efforts conjugués de tous, services étatiques, collectivités locales, organisations de la société civile, population bénéficiaire nous contribuerons à assurer une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant à l’amélioration des conditions de vie de tous en générale et en particulier celle des femmes ».
Tour à tour, les autorités ont exhorté les populations bénéficiaires, les structures communautaires du village de Fobenga à accompagner l’association dans la mise en œuvre du présent projet ; pour ces autorités, leur présence témoigne d’un engagement pour faciliter la réussite du projet pour une meilleure amélioration des conditions de vie de non seulement des populations, mais aussi des animaux et des plantes sans lesquels, l’homme vivrait difficilement. La visite des sites de forages a suivi après la cérémonie du lancement.
V.G.(T228)