Nos régions Savanes / Problèmes de mariage forcé et grossesses précoces

Un projet de la Croix Rouge Togolaise pour réduire la vulnérabilité de la gent féminine présenté aux hommes de médias

Publié le mardi 17 novembre 2020, par Gabinho

Les violences faites aux femmes sont une réalité quotidienne. Au Togo, tout comme sous d’autres cieux, les violences faites aux femmes et aux filles constituent non seulement un grand défi, mais aussi un des fléaux auxquels fait face l’humanité toute entière. Les violences domestiques, agressions sexuelles, viols, mutilations génitales sont les quelques-unes que subissent ces femmes et jeunes filles. Celles-ci prennent racine dans les relations inégalitaires entre les femmes et les hommes ; basées sur des croyances et normes, ces relations ont encore beaucoup d’emprise, tant sur les femmes que sur les hommes.

Selon la déclaration de l’Oranisation Mondiale pour la Santé (OMS), sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, 35% de femmes à l’échelle mondiale disent avoir été exposées à des violences physiques ou sexuelles de la part d’un partenaire intime ou d’une autre personne à un moment de leur vie. La situation des jeunes filles (âgées 10-18 ans) est encore plus critique. Les femmes en général, n’ont le plus souvent aucun droit de choix sur leur futur conjoint et sont souvent forcées aux mariages et grossesses précoces, qui causent des effets principalement d’ordre sanitaire (complications obstétricales, risques de mortalité maternelle et infantile, fistules obstétricales, augmentation des risques VIH/SIDA). Sur le plan socio-économique (abandon scolaire, pauvreté et subordination des femmes, difficultés à accéder à un travail décent, situation d’analphabétisme).

C’est dans l’optique d’agir sur les violences précitées (mariage forcée et grossesse précoce...) et contribuer à l’atteinte des objectifs de développement (objectif 5), que la Croix Rouge Togolaise, avec l’appui financier de la République fédérale d’Allemagne, représentée par l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Togo, a initié le projet « Réduction de la vulnérabilité des femmes et des jeunes filles face aux problèmes de mariage et grossesse précoces dans la région des Savanes du Togo ».

Ce projet a été présenté à la presse ce lundi 16 novembre 2020 à Dapaong avec tous les médias partenaires à savoir la Télévision togolaise, ATOP, le journal Mango Matin, la Radio rurale des Savanes, la Radio communautaire MECAP-Fm, la Radio Courtoisie, la Radio Mario, NAFA radio – TV , la radio Voix de l’Oti, la radio Bark FM et le Site d’information générale et de proximité Télégramme228.com. Cette conférence de presse a été l’occasion de présenter le projet et ses objectifs spécifiques qui sont entre autres d’amener les médias partenaires à faire une large diffusion sur le projet, de servir de relais aux informations relatives aux activités de l’antenne des Savanes de la Croix Rouge Togolaise. Et donc, il a été question au cours de cette rencontre avec les médias de discuter des émissions radiophoniques et articles à produire.

Il s’agira avec ces médias, de promouvoir la santé reproductive des femmes et des jeunes filles de la région des Savanes et l’équité genre pour un développement communautaire. Et comme attente, c’est que ce projet réduise la vulnérabilité des femmes et des jeunes filles face aux problèmes de mariage et grossesses précoces dans les 20 localités de la région des Savanes.

V.G.(Telegramme228)