Infos Togo Riposte au covid19

Un nouveau NOVISSI qui peine à réussir comme autrefois

Publié le lundi 20 juillet 2020, par Gabinho

Les enseignants volontaires n’acceptent pas le jeu de ping-pong ou de zig-zag auquel ils sont soumis par le programme NOVISSI. Après un courrier adresse la semaine dernière au premier ministre, les choses ont fait semblant de reprendre dans la nuit du 17 juillet. Mais visiblement c’est pour bluffer, selon les bénéficiaires car tout a été aussitôt été encore suspendu juste le lendemain.

“Depuis la nuit dernière (17 juillet, ndlr), certains collègues ont reçu 30000F et ceux qui avaient reçu 21.000 francs CFA et 24.500 francs CFA le 27juin dernier ont reçu respectivement 9.000 francs CFA et 5.500 francs CFA de plus pour un total de 30000F”, a salué dans un premier temps Florent SONDOU, président de l’association des enseignants volontaires du Togo.

Cependant, il regrette qu’il reste toujours un grand nombre d’EV dont lui-même qui n’ont pas encore été pris en compte. Certains d’entre eux certains peinent toujours à s’inscrire pour cause de connexion.

Les enseignants volontaires (EV) disent avoir eu des informations selon lesquelles Novissi détiendrait un fichier et c’est sur la base de ce fichier qu’il envoie les messages aux collègues leur demandant de s’inscrire.

“De qui Novissi tient-il ce fichier et pourquoi il ne prend pas en compte tous les EV ? Quel sort sera réservé à ceux qui ne retrouvent pas leur nom sur cette liste ?”, autant de questions que se posent les EV sans jamais avoir de réponse exacte de qui que ce soit.

Face à cet imbroglio, ils réitèrent leur demande afin que les choses soient claires et faciles à gérer.

“Finalement nous ne savons pas combien le gouvernement veut nous donner et combien d’EV seront pris en charge par ce programme. Voilà pourquoi nous disons que NOVISSI à montré toutes ses limites et qu’il faille décentraliser les fonds dans les inspections via le ministère des enseignements primaire et secondaire afin qu’aucun enseignant Volontaire ne soit laissé de côté”, souligne Florent SONDOU.

Malgré toutes les difficultés, le bureau national de l’association des enseignants volontaires du Togo remercie le gouvernement pour son geste en faveur en leur faveur. Il propose au gouvernement un moyen de plus pour soulager effectivement les EV dans cette situation.

“Au-delà de ce soutien financier du gouvernement que nous saluons, nous pensons que la meilleure façon de nous sortir de la misère est de reprogrammer notre concours dans un bref délai et recruter un grand nombre parce qu’il y a des besoins sur le terrain”, indique Florent SONDOU.