Infos Togo Mise en oeuvre de la mesure de 20 % des marchés publics de Faure Gnassingbé

Un nouveau départ pour les Jeunes et femmes entrepreneurs !

Publié le jeudi 29 mars 2018, par

C’est bien là un nouveau départ pour le gouvernement mais aussi pour les jeunes et les femmes entrepreneurs du Togo, cette décision de réserver 20% des marchés publics à ces deux couches des opérateurs économiques.

C’est donc pour donner le top départ de cet accompagnement décidé par les pouvoirs publics suite au discours du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé à la nation le 03 Janvier dernier, que les différents acteurs (la TASK Force présidentielle, le ministère en charge de la Jeunesse, la DNCMP, le FAIEJ et autres, l’OTR) étaient en conférence de presse ce jour dans les locaux de l’OTR qui abritent le Guichet unique Entrepreunarial Jeunes/Femmes.

Faisant le point de la démarche qui a conduit à cette décision de concéder un minimum de 20 % des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs, la ministre en charge de la Jeunesse, et également une des responsables de la Task Force. Victoire Tomégah-Dogbé a indiqué qu’il s’agit en fait d’ ""une opportunité pour l’inclusion de la jeunesse"". Elle a aussi situé au départ de cette mise en oeuvre, le décret pris le 1er Février dernier, pour aider à passer à l’acte, en identifiant aussi les marchés qui pourront être confiés à ces deux cpuches. Mme Tomégah-Dogbé a justifié ce dévouement subite pour les jeunes et les femmes entrepreneurs par le constat selon lequel, ""ces jeunes et femmes ont été autrefois marginalisés"".

Elle a salué la forte collaboration qui a existé entre son ministère, la DNCMP (Direction Nationale du Contrôle des marchés publics), l’OTR, l’ARMP et les structures d’accompagnements de la jeunesse togolaise, l’ANPGF, FAIEJ, Innov’up et surtout la Task Force.

A tout prendre, les marchés identifiés pour l’instant s’élève à 26,4 milliards de F cfa et doit atteindre la somme de 40 milliards de F cfa une fois la copie des marchés identifiés par les autres établissements publics rendue. Ces marchés concernent les travaux d’infrastructures non complexes : construction et réhabilitation des salles de classe, des bâtiments administratifs, les travaux d’entretien et réparation des routes, aménagement des espaces verts, les marchés de fournitures et services : fourniture d’équipements scolaires et sportifs , aménagement des parkings, des lieux publics, etc, les marchés de prestations intellectuelles : enquêtes et sondages, conception des logiciels, etc.
T228