Infos Togo Savanes

Un laborantin épinglé pour vente parallèle de poches de sang à Dapaong

Publié le mercredi 14 octobre 2020, par Gabinho

Il est certainement l’un des cobayes de laborantins ou encore de ces agents de santé qui excellent dans la vente illicites des produits pharmaceutiques ou de poches de sang, et ce malgré les sommations incessantes. Du nom de Bonsa Baminte, ce Technicien supérieur de laboratoire, responsable du laboratoire de l’Hôpital d’Enfants Yendubé de Dapaong, selon une note de circulaire du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Professeur Moustafa Mijiyawa, écope d’ « une mise à pied d’un (01) mois » à compter de la date du 1er Octobre 2020. Aussi, le fautif est « affecté d’office de son poste ».

Il est reproché à ce dernier, si on s’en tient à la note du ministre, la « vente parallèle des poches de sang » à l’Hôpital d’Enfants Yendubé de Dapaong.

Son cas n’est qu’un cas parmi tant d’autres qui prennent le contre-pied de la procédure normale qui ne confère la vente de poches de sang et exclusivement qu’au Centre National de Transfusion Sanguine et le Centre Régional de Transfusion Sanguine de Sokodé. Et qui sont les seuls habilités jusqu’à ce jour mettre à disposition des centres de santé, les produits sanguins.

On ose espérer que cette sanction une fois purgée, Bonsa Baminte l’aura appris à ses propres dépens que ce commerce illicite de poches de sang est proscrit en République togolaise.
T228