Infos Togo Assemblée nationale togolaise

Un député dénonce la construction du nouveau siège inauguré hier

Publié le vendredi 15 juin 2018, par

Depuis hier, les députés togolais ont un nouveau siège. Un siège construit sur fonds de la Chine. Si certains peuvent s’en réjouir qu’après plusieurs décennies, la représentation nationale togolaise ne sera plus un SDF (Sans Domicile Fixe), un des députés à l’Assemblée nationale du même pays ne l’entend pas de cette oreille. Pour l’homme, il y a matière à disputailler sur la mobilisation des fonds pour cette construction.

Ancien membre de l’UFC, sous la bannière de laquelle il est parvenu à l’Assemblée nationale comme député de l’Est-Mono, aujourd’hui à la tête d’un micro parti difficilement visible sur le terrain, Djimon Oré (président du FPD-Front des Patriotes pour la Démocratie-) dénonce comment les fonds ont été mobilisés.

« Je dénonce le fait que après plus de 50 ans d’indépendance qu’on soit incapable de mobiliser des fonds propres pour construire un tel édifice », a lâché Djimon Oré, reçu ce jour par nos confrères de Victoire Fm.

Evoquant les fonds mobilisés par la Chine pour la construction de ce siège du Parlement togolais, et contrairement à ce que l’on fait croire à certains que c’est un don de ce pays asiatique partenaire de l’Etat togolais, l’ancien ministre de la Communication déclare que « ce n’est pas un don, vous allez payer, vos enfants viendront aussi payer, ceci, alors que le pillage qu’orchestre les tenants du pouvoir en une semaine peut servir à construire ce siège ».

On attendra de voir si, après la dénonciation, il y sera présent pour des travaux de cette législature finissante, au cas ou ces travaux seraient programmés pour se tenir là.

En tout cas, pour la construction de ce siège il a nécessité 16 milliards de F CFA et 21 mois de travail acharné. L’édifice compte entre autres, un hémicycle de 267 places, des salles de conférence pour les différentes commissions et 175 bureaux et des bâtiments qui abriteront l’administration.

T228