Infos Togo Concours « Prix Théâtre RFI » 2018

« Trans-maître » de Mawusi Agbedjidji présélectionné

Publié le mardi 10 juillet 2018, par Gabinho

Sur les 168 candidatures issues de pays d’Afrique, de l’Océan indien, des Caraïbes (hors France d’outre-mer), du Proche et Moyen-Orient, enregistrées, pour la succession « La poupée barbue » du camerounais Edouard Elvis Bvouma, lauréat 2017, ils ne seront finalement que 12 à disputer le sprint final de l’édition 2018 du « Prix Théâtre RFI ».

Parmi ces 12 textes présélectionnés, le Togo y figure en bonne place avec la pièce « Trans-maître » de notre compatriote Mawusi Agbédjidji.

Pour figurer dans ces 12 présélectionnés pour cette 5ème édition de ce prix initié par la Radio France Internationale, il est à noter que ce sont la qualité littéraire, dramaturgique et l’originalité qui ont dû plaider pour Mawusi Agbédjidji et les 11 autres concurrents.

Dans le déroulement du chronogramme de ce prix, ces œuvres seront soumis au vote du jury composé d’artistes et de professionnels et présidé par la comédienne Firmine Richard. Le « Prix Théâtre RFI » 2018 sera remis à Limoges, dimanche 30 septembre, dans le cadre du Festival Les Francophonies en Limousin.

La sélection 2018 :
- Trans-maître de Mawusi Agbedjidji (Togo)

- Avilir les ténèbres de Jean d’Amerique (Haïti)

- Leurs excellences, les femmes ! d’Olfa Bouassida (Tunisie)

- Le large de Jocelyn Danga (RDC)

- La chose de l’autre de Van Olsen Dombo (Cameroun)

- Les inamovibles de Sedjro Giovanni Houansou (Bénin)

- L’assassin passe au journal télévisé de 20h de Russel Morley-Moussala (Congo)

- Morve vespérale de Jean Paul Pooh-Tooh (Benin)

- De la fabrication de l’homme de Denis Sufo Tagne (Cameroun)

- L’imam s’évanouit d’Assitan Traoré (Mali)

- Et caetera de Kouam Tawa (Cameroun)

- Jamais d’eux sans proie de Soulay Thiâ’nguel (Guinée)

A propos du « Prix Théâtre RFI » :

Le « Prix Théâtre RFI » a pour objectif de promouvoir la richesse des écritures dramatiques contemporaines francophones du Sud et de favoriser le développement de carrière de jeunes auteurs, écrivant en français. RFI et ses partenaires offrent au lauréat un soutien professionnel et une exposition médiatique à travers une dotation financière attribuée par la SACD ; l’organisation d’une résidence en France, à la Maison des Auteurs de Limoges et au Théâtre de l’Aquarium avec le collectif A mots découverts, financée par l’Institut français ; une résidence de travail au plateau suivi de lectures publiques au CDN Normandie-Rouen, une promotion du texte et une mise en ondes sur les antennes de RFI.

Le « Prix Théâtre RFI » est organisé en partenariat avec le Festival des Francophonies en Limousin, l’Institut français, la SACD, le théâtre de l’Aquarium et le CDN Normandie-Rouen. Ce prix poursuit l’engagement de RFI dans la création théâtrale après le succès des cycles de lectures en public organisés au Festival d’Avignon et diffusés sur les antennes « Ca va, ca va l’Afrique ! » (2013) et « Ca va, ca va le monde ! » (2014, 2015, 2016, 2017).

En 2014, le « Prix Théâtre RFI » a récompensé « Chemin de fer », le texte du congolais Julien Mabiala Bissila, en 2015 l’auteure libanaise Hala Moughanie pour « Tais-toi et creuse », en 2016 le guinéen Hakim Bah pour « Convulsions » et en 2017 « La poupée barbue » du camerounais Edouard Elvis Bvouma.

T228