Infos Togo Pour accompagner le dialogue

« Togo Debout » s’érige en gendarme et active la vigilance des populations

Publié le mercredi 7 février 2018, par

Ils ne seront pas seuls et sans pression au cours des discussions qui s’ouvrent le 15 Février prochain à Lomé. Les acteurs politiques auront sans conteste la pression de la population sur eux. C’est en tout cas ce pour quoi le Front citoyen Togo Debout s’active.

Chez nos confrères de Nana Fm, Professeur David Dosseh, un des porte-paroles du Front citoyen Togo Debout, a annoncé l’organisation le mardi 13 Février prochain à Lomé d’un « grand meeting populaire ». Objectif d’une telle organisation, « inviter les populations à la vigilance pour accompagner les acteurs politiques (pouvoir et opposition et les médiateurs) qui seront autour de la table ». Si M. Dosseh se veut clair, les acteurs politiques ne doivent pas virer vers une compromission au cours de ce dialogue « mais que de vraies solutions soient apportées aux préoccupations des populations ». « Et en cas de compromission, nous n’hésiterons pas à remettre en cause les éléments de ce dialogue », promet David Dosseh.

Et parlant de vraies solutions, il entend, « que le dialogue débouche sur le Retour à la Constitution de 1992 et un gouvernement de transition ». Dans son entendement, il n’est pas question d’un gouvernement d’union nationale, mais bien d’un gouvernement de transition avec ou sans Faure Gnassingbé comme président, et « qui aura un cahier de charge pour organiser les premières élections transparentes et crédibles au Togo ». Comme pour tracer le profil des membres d’un tel gouvernement, il ne s’agira pas d’un gouvernement dont les membres sont de telle ou telle coloration mais de « technocrates, de compétence et de crédibilité ».
T228