Infos Togo Empêchement des marches de la C14 par les forces de l’ordre et de défense de Cinkassé à Aného

Tchatikpi y voit une « victoire d’étape », en attendant la grande victoire

Publié le mardi 12 juin 2018, par Gabinho

Il n’est que le Conseiller du président du PNP mais l’homme le plus entendu au sein du directoire de ce parti, après le président national, depuis le début de la crise politique actuelle au Togo. Lui c’est Ouro Djikpa Tchatikpi. Il a encore pris le micro hier Lundi à la conférence de presse de la Coalition des 14.

Et fidèle à la ligne dure toujours défendue par son parti, le Conseiller de Tikpi Atchadam a pour sa part dressé un bilan plus que positif des dernières manifestations étouffées par les forces de l’ordre, de sécurité et de défense à Lomé et dans certaines localités du pays. « Avec tout ce qui s’est passé la dernière fois, il faut considérer ça comme une victoire du peuple, une victoire d’étape », s’en convainc-t-il avant de laisser croire que cette victoire d’étape doit faire appelle à d’autres pour un aboutissement de leur lutte pour l’avènement de la démocratie au Togo. Mais la victoire finale ne saurait venir que par la mobilisation rien que la mobilisation dans les rues et en réponses aux mots d’ordre de la Coalition.

« Pour les voies de sortie de crise, tout dépendra de notre positionnement en tant que togolais. Nous devons être toujours debout jusqu’à ce que nous ayons gain de cause. Raison pour laquelle le mot d’ordre de Togo Mort lancé doit être suivi de manière générale de Cinkassé jusqu’à Aného. Nous devons être aussi debout pour les prochains mots d’ordre de la coalition en terme de manifestations quelque soit ce qui arrive ou advienne en terme d’interdiction », ce sont là encore d’autres mots de M. Tchatikpi déjà nostalgique du 03 Février 2018, date qui d’après lui, les Togolais étaient à plus d’un million cinq cents personnes dans les rues.

« Imaginez que nous soyons 1,5 million dans les rues comme on l’a été le 3 Février 2018, le message que nous avons pu envoyer au niveau de la Communauté internationale, n’est pas ce que nous avons pu envoyer à partir des dernières marches parce que le fait qu’une marche soit canalisée par les forces de l’ordre, ça veut dire que le pays respire. Mais lors qu’un pays est en état de siège, de Cinkassé jusqu’à Aného, ça exprime le message de tout un peuple », analyse-t-il tout confiant que le mot d’ordre de Togo mort du 18 Juin prochain sera bien suivi.

On attend de voir si les Togolais de Cinkassé à Aného lui donneront raison ou le désavoueront.
T228