Infos Togo Pied de grue hier des enseignants devant le ministère des Enseignements Primaire et Secondaire

Tchakpélé n’a pas apprécié !

Publié le mardi 27 mars 2018, par

C’est un passage qui a laissé des regrets dans la mémoire du maître des lieux. Pour réclamer la libération de leurs camarades qui avaient été arrêtés pour leur intrusion dans les locaux de la gendarmerie de Kara pour réclamer la libération d’un des leurs, le camarade Claude Pelelem, les enseignants, du moins ceux de Lomé ont envahi hier lundi, à l’appel de la CSET (Coordination des Syndicats de l’Education du Togo), le ministère des Enseignements Primaire et Secondaire. Lieu où ils ont observé un sit-in.

C’est en tout cas une action que le ministre Tchakpélé Komi n’a visiblement pas apprécié.
A en croire le Coordonnateur de la CSET, Atsou Atcha, il a indiqué simplement avoir « regretté que nous puissions passer à cette action de sit-in et que cela pouvait lui compliquer la tâche ». « Il a donné des explications, nous avons compris et demandé aux camarades de se retirer », a aussi ajouté M. Atcha.

Toutefois, le Coordonnateur de la CSET se fait menaçant, informant que la Coordination ne baissera aucunement les bras et que la libération de ces camarades est un impératif pour une rentrée de 3ème trimestre apaisée. « Nous estimons qu’il faut que cette condition puisse être respectée pour une rentrée apaisée », telle est la position de ces syndicalistes enseignants qui ont tenu ferme dans leurs revendications de meilleurs conditions de travail et de vie durant les deux premiers trimestres de cette année scolaire 2017-2018.

T228