Infos Togo Islam-Mois de Ramadan-Covid 19

Soutien de l’UNCIT à plus de 500 convertis à l’Islam et non musulmans à Kounicopé

Publié le mardi 28 avril 2020, par Gabinho

Les convertis à l’Islam dans la préfecture de Zio et localités environnantes de Kounicopé, ainsi que les non musulmans sont dans les bonnes grâces de l’UNCIT (Union Nationale des Convertis à l’Islam au Togo). Bien investie dans cette partie de Zio Nord où elle est présente et fait des actions d’envergure pour le bien-être des populations, l’association dirigée par El Hadj Mohamed Komina, s’est à nouveau signalée le Samedi 25 Avril dernier, par un don aux populations surtout celles converties à l’Islam en ce début de carême en pleine difficultés liées à la maladie du Coronavirus.

Des mots du donateur, il s’agit de dons composés de Riz, huile, tomates, bavettes. Aussi, a-t-il été question d’enseigner à ces populations, comment se laver les mains, pour éviter la contamination au Covid-19.

« Nous avons fait des dons aux populations sans distinction de religion, avec l’espoir de les voir un jour elles aussi se convertir à l’Islam », a confié M. Komina, qui a annoncé dans la foulée que ces dons se feront de Lomé jusqu’à Cinkassé, pour permettre aux populations de se protéger contre le Coronavirus.

Kounicopé, la Médina du Togo, un projet qui tient à cœur à El Hadj Komina !
C’est du moins ce que l’on peut croire à entendre El Hadj Komina. Des dires de ce religieux, c’est à la suite de la reconversion du Chef du village de Kounicopé que Dieu lui a révélé dans une prière à la Mecque de retourner dans cette localité pour y travailler afin que cette localité devienne comme la terre sainte de la Médina au Togo. Sur ce plan, il dit avoir de bonnes touches. « Déjà, nous avons sollicité des partenaires, des Chinois, qui ont révélé qu’ils sont d’accord à installer une usine qui emploiera 20.000 personnes. Il suffisait que le gouvernement nous procure de la terre dans ce village et nous y travaillerons pour toujours », a-t-il aussi informé.

« Dans les pas du Chef de l’Etat qui une fois ayant pris le pouvoir a sollicité les arabes, nous qui comprenons et parlons pourquoi ne pas y mettre du sien en aidant à solliciter ces partenaires arabes ? », s’est interrogé le président de l’UNCIT.

Dans ses fortes convictions, El Hadj Komina veut « que tous les Togolais aient du travail, que la pauvreté connaisse une fin au Togo et que personne ne se mette encore dans la rue pour dire qu’il marche pour un changement parfois utopiste ».
Parlant de l’UNCIT, il est à noter que c’est déjà plus de 24 ans d’action de terrain pour la reconversion des populations togolaises, et plus de 6.000 membres, et un grand projet pour la transformation et le développement durable de Kounicopé.
T228