Infos Togo PNP Aflao Sagbado obligé de se chercher un nouveau local

Sous pression, le propriétaire des locaux abritant son siège donne un préavis de trois mois pour vider les lieux

Publié le jeudi 8 novembre 2018, par Gabinho

La direction du Parti National Panafricain de Tikpi Atchadam est dans de beaux draps à Aflao Sagbado. Le local qui sert de siège à cette formation politique doit être libéré dans un bref délai. Ainsi en a décidé le proprio.

Le PNP fait peur en fin de compte. Après la peinture en blanc du siège du PNP à Sokodé naturellement peint en rouge, c’est le siège de la fédération d’Aflao Sagbado qui est sommé de libérer le local dans un délai d’un mois. Pourquoi ? Le local est-il mis en vente ? Après recoupement, le proprio ne peut continuellement de subir lapression parce qu’il a loué son local à cette formation. Et pour être libre, il a pris la ferme décision d’informer les occupants de vite faire pour libérer les lieux.

Selon des informations qui nous sont parvenues, les premiers responsables de ce parti sont allés voir le propriétaire. Ceci afin de mieux comprendre ce qui se passe. Et des informations fournies par le premier conseiller du parti Aflao Gakli et Sagbado, tout laisse voir que, derrière cette pression, se cache un homme du parti au pouvoir. Nous avons tenté en vain de le joindre. Raison pour laquelle, la rédaction a décidé de ne pas citer son nom. Nous essayerons d’entrer en contact avec l’intéressé pour en savoir un peu plus.

« Au cours d’une rencontre d’échanges avec le propriétaire de l’immeuble qui abrite le siège, des révélations ont été faites sur les raisons qui sous-tendent cette décision prise par le propriétaire de rompre le contrat de location convenu avec le bureau fédéral du PNP Aflao Sagbado », a expliqué le premier conseiller du parti à Aflao Gakli et Sagbado, l’ex député TSIMESSE.

Selon ce dernier, il ressort des explications du propriétaire de l’immeuble que, des menaces et intimidations seraient proférées à son encontre par des membres du parti au pouvoir dont nous taisons les noms.

Le propriétaire soutient que c’est à cause du faite qu’il n’est pas encore renvoyé le locataire (bureau fédéral PNP Aflao Sagbado) que celui qui menace le proprio a été empêché d’effectuer le voyage de Berlin avec Faure Gnassingbé. Vrai ou faux ? Nous rentrerons en contact avec l’intéressé pour en savoir un peu plus.
Vu que le propriétaire ne cède pas automatiquement à la pression exercée sur lui pour renvoyer les occupants des lieux, un plan d’étouffement économique a été mise en branle. Ainsi, un membre du RPT/UNIR s’est rendu dans la boutique du propriétaire où il a fait un achat de matériaux de construction à hauteur de 1 500 000 francs CFA. Pour payer, le client bleu a remis au vendeur, un chèque barré que ce dernier n’arrive pas à toucher à ce jour.

Il a aussi évoqué l’option de repeindre le bâtiment en blanc. Aussi, menace t-on le propriétaire en lui faisant comprendre qu’il a construit son immeuble dans une réserve administrative.

Ne sachant à quel sort se vouer, celui-ci a préféré discuter avec le bureau fédéral Aflao Sagbado du PNP. Ainsi, il est convenu que le bureau libère le bâtiment dans un délai de trois mois.

Voilà la situation qui prévaut et qui doit faire réfléchir l’opposition Togolaise, du moins la coalition des 14 partis politiques de l’opposition".

Togotimes
N.B : Article repris grâce au partenariat Telegramme228-Togotimes