Monde LIBAN

Sous pression après le drame, le gouvernement démissionne

Publié le lundi 10 août 2020, par Gabinho

Depuis plusieurs jours déjà, le gouvernement libanais fait face à la colère du peuple dans des manifestations toujours plus accentuées. Les manifestants réclamant « vengeance », sont largement réprimés par les forces de sécurité et on assiste à une série de démission des ministres conduisant à la démission prochaine du gouvernement.

Le premier ministre libanais Hassan Diab, a officiellement annoncé ce lundi 10 août la démission de son gouvernement, près d’une semaine après la double explosion au port de Beyrouth qui a détruit la moitié de la capitale Libanaise en faisant au moins 160 morts et plus de 6000 blessés. « Aujourd’hui, j’annonce la démission de ce gouvernement », a-t-il dit dans un discours télévisé adressé aux Libanais.

Précédent cette annonce, quatre ministres s’étaient déjà retirés face au courroux des manifestants, qui crient « vengeance » ou encore la démission de tous les dirigeants « Tous veut dire tous » depuis le drame.

Le chef du gouvernement, qui se veut indépendant, a rendu la classe politique responsable de ses échecs, estimant que c’est la « corruption » qui a conduit à « ce séisme qui frappé le pays ».
Yvette S. /T228