Infos Togo Société

Solidarité des syndicats togolais envers les travailleurs migrants

Publié le vendredi 27 novembre 2020, par Gabinho

Même hors et très loin de leurs pays d’origine, les travailleurs migrants au Togo devront se sentir bien protégés au Togo comme si c’était chez eux-mêmes. C’est de cette manière que les syndicats togolais conçoivent la solidarité qu’ils mettent en œuvre dans le cadre de la Campagne syndicale sur “le droit des migrants et la protection contre la COVID-19”. Et c’est le RESYNAM-Togo (Réseau Syndical National pour la Migration au Togo) qui est l’auteur de ce geste de solidarité envers précisément les travailleurs migrants du Nigéria et de la Guinée Conakry.

Au siège de la confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT) cet après-midi du 27 novembre, ces travailleurs ont réceptionné des dispositifs de lavage de mains et des cache-nez de la part du RESYNAM-Togo.

Quatre centrales syndicales composent le RESYNAM-Togo notamment la confédération nationale des travailleurs du Togo (CNTT), la confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT), l’Union générale des syndicats libres (UGSL) et l’Union nationale des syndicats indépendants du Togo (UNSIT). Son objectif est de mener des activités dans le cadre de la protection des droits et la défense des intérêts des travailleurs migrants.

Aujourd’hui la problématique de la migration a du vent en poupe. Les travailleurs migrants qui sont au Togo, nous les considérons comme des frères parce qu’ils ont quitté leurs pays respectifs pour s’installer au Togo et travailler au Togo comme nous autres. Bien qu’ils soient de différentes nationalités que nous, nous sommes uns au point où nous devons autant nous préoccuper de leurs droits. C’est bien ça le syndicalisme”, a déclaré vendredi Emmanuel Komlan Agbénou, Point Focal National du RESYNAM-Togo.

À travers de cordiales échanges, ces travailleurs migrants ont aussi été sensibilisées sur les mesures barrières à adopter où qu’ils se trouvent afin de ne pas choper le virus.

Le message est bien passe comme l’a indiqué très rassuré le point focal national. Les dires des bénéficiaires en disent long.

Nous sommes vraiment très touchés par ce geste. Ces équipements nous semblent être petits et nous espérons qu’on nous en offrira d’autres après. Il y a des ambassadeurs qui vont sensibiliser tous les autres. Nous saurons donc compter sur les syndicats togolais en cas d’éventuels problèmes”, Pierre Bangoura, doyen des ressortissants guinéens au Togo.

Le RESYNAM-TOGO rassure ces derniers que ce n’est vraiment que partie remise. Le geste va se répéter, non seulement avec eux toujours, mais aussi avec les travailleurs migrants d’autres pays tels que le Bénin, le Niger, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et autres.