Infos Togo Politique / Revendication de la Vérité des urnes

Satchivi questionne la Jeunesse et la Diaspora

Publié le samedi 22 août 2020, par Gabinho

Et quel est son questionnement ? Le porte-parole du mouvement En Aucun Cas, Foly Satchivi, dans une nouvelle sortie médiatique ce Samedi 22 Août 2020, formule une interrogation qui d’après lui doit décider les Togolais de l’intérieur ainsi que ceux de de l’extérieur à se décider de faire changer les choses dans leur pays.

« Êtes-vous satisfaits de votre condition actuelle ? », c’est son interrogation. S’il reconnait que certains pourront aujourd’hui affirmer sans se tromper et tromper les autres qu’ils sont satisfaits de leur condition, tel n’est pas le cas pour la majorité des Togolais.

S’il regrette tous les actes des acteurs politiques togolais qui n’ont pas permis de conclure une alternance à la tête du pays, il est bien convaincu de ce que, « c’est encore possible ».

Aux jeunes et à la diaspora togolaise, le message de Satchivi est clair, « il est temps ! Oui il est temps que nous prenons notre destin en main. Il est temps que nous changeons le cours des choses. Il est temps que nous sifflons la fin de la pagaille. Et c’est à nous, jeunes de moins de 45 ans et à vous chers frères et sœurs de la diaspora que revient la charge de conduire notre pays au carrefour de la liberté et du Changement. Nous pouvons le faire. Nous en avons les moyens ».

Pour le responsable du Mouvement En Aucun Cas les frères et sœurs de la diaspora se doivent de comprendre qu’ensemble, aujourd’hui, « nous avons l’impérieux devoir d’être solidaires, en mutualisant nos forces dans une alliance sacrée pour contrer et éradiquer l’action destructrice et mortifère de cette SECTE afin de reconstruire et redresser notre maison commune qu’est le Togo ». Pour ce faire, il convie tous et chacun à taire les différends, à transcender « l’esprit de division créé par cette SECTE » et à serrer les « rangs pour sauver notre pays et le faire renaître ».

Dans la foulée de cette invitation, Foly Satchivi a informé de ce que « le grand frère Agbéyomé Kodjo l’a sollicité, depuis le lieu où il se trouve en ce moment, pour apporter sa petite pierre à la manifestation de la vérité des urnes ». Chose qu’il dit avoir accepté, et croit savoir que c’est ce que doit aussi faire les Togolais de la diaspora et ceux de l’intérieur, qui doivent faire de la revendication de la vérité des urnes leur nouveau combat.

Il les invite à se préparer parce que c’est d’eux que viendront dans un futur proche les premiers signes d’espoirs. Il croit enfin en un dénouement avant le 13 Janvier 2021.
T228