Infos Togo Chargé de conclure la lutte d’Agbéyomé Kodjo pour la vérité des urnes

Satchivi appelle la diaspora et la jeunesse à manifester les 11 et 12 Septembre prochain contre Faure Gnassingbé

Publié le samedi 29 août 2020, par Gabinho

« Debout chers compatriotes, Ne restez pas en marge de cette glorieuse page de notre histoire qui s’écrit à compter des 11 et 12 septembre 2020 et qui, si nous faisons ce qu’il faut, se fermera le 13 janvier 2021 avec l’effectivité de la transition.
De vous, chers frères et sœurs dépend, en grande partie le salut de notre maison commune, le Togo qui, aujourd’hui, constitue la risée de tous les peuples libres.
Que d’Accra à New-York, de Berlin et Munich à Paris et Bruxelles, l’on sente venir le vent majestueux de la liberté », ce sont là des mots contenus dans un message livré ce Samedi 29 Août 2020, par le porte-parole du mouvement En Aucun Cas, Foly Satchivi. On peut en déduire que c’est le début des hostilités pour la conclusion de la lutte de Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, qui se proclame président démocratiquement élu lors de la présidentielle de Février 2020, que celui-ci vient de lancer travers cet appel. Mais la grande question est de savoir quelle suite sera donnée à ce message par les Togolais à qui il est destiné.

Voici le message de Foly Satchivi…

MESSAGE DE FOLY SATCHIVI À L’ENDROIT DE LA DIASPORA ET DE LA JEUNESSE TOGOLAISE

Si, à chaque fois, le vrai vainqueur des élections ne peut gouverner alors le perdant non plus ne doit gouverner. Tel doit-être le mot d’ordre de tous les Togolais qui aspirent au Changement.
Chers frères et sœurs de la diaspora,
Chers congénères,
Le 22 février 2020, à l’issue d’une mobilisation électorale sans précédent, vous avez choisi, dans votre écrasante majorité, de porter votre choix sur le Dr Agbéyomé KODJO et, parallèlement, sur les autres candidats de l’opposition qui n’ont pas eux-aussi démérités.
Malheureusement, vos votes furent détournés au profit du perdant que vous connaissez tous.
Mais relevons qu’en cochant le numéro 7, ce n’est pas simplement pour le Dr Agbéyomé KODJO que vous avez voté. Mais surtout pour la fin de vos souffrances, pour l’amélioration de vos conditions de vie, d’études et de travail, pour un avenir et une vie meilleur et enfin, pour un État au service de TOUS que vous avez voté.
Ainsi donc, en détournant les résultats de ce scrutin avec la bénédiction des observateurs vendus de la CEDEAO, ce n’est pas le destin du Dr Agbéyomé KODJO qui a été volé mais le vôtre. Oui le vôtre.
Pour preuve, si Faure Gnassingbé reste au pouvoir, c’est vous et moi, pauvres de notre état, opprimés et déshérités contre qui la machine infernale de la secte nommé RPT/UNIR est dirigé qui serons contraints encore à cinq (5) ans de souffrance, cinq ans d’injustices et d’oppression, cinq ans de brimades policières.
Le Dr Agbéyomé KODJO peut quant à lui continuer par vivre décemment sans avoir à souffrir comme nous.
Chers frères et sœurs,
Allons-nous encore laisser cette secte et son gourou, pour qui nous ne sommes que des vaches à lait, nous voler encore cinq (5) bonnes années de notre vie ? Non, ne le permettons-pas.
Qu’aucun d’entre nous ne se cache derrière quel que alibi de quel que nature que ce soit pour se soustraire à ses responsabilités. Nos frères et nos enfants ne nous le pardonneront jamais.
Aussi, voudrais-je vous informer que les principales méthodes de lutte sur lesquels nous nous appuierons dans cette croisade pour la liberté sont :
- Le boycott économique des produits et entreprises appartenant aux proches et soutiens de Faure Gnassingbé,
- Les grèves dans les administrations et entreprises qui exploitent, avec la bénédiction de cette secte, les Togolais,
- La non-coopération avec ce pouvoir illégitime
- Les manifestations populaires.
En attendant de revenir beaucoup plus en détails sur ces différentes méthodes, je vous convie, en rapport avec les représentants du Dr Agbéyomé KODJO dans vos pays d’accueil et les organisations de la diaspora à de gigantesques manifestations ces 11 et 12 septembre 2020.
L’objectif de ces manifestations est de demander aux responsables de vos pays d’accueil de cesser toute collaboration avec ce régime déchu et d’arrêter de leur servir de gilet par balle.
Lesdites manifestations sont prévues pour se tenir dans 18 pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique.
En Europe, ces manifestations auront lieu en Allemagne, en France, en Belgique, en Suisse, en Angleterre et en Italie.
En Amérique, elles sont prévues pour se tenir aux USA, au Canada et au Brésil.
En Afrique, les manifestations se dérouleront au Nigeria, au Ghana, au Mali, au Niger, au Bénin, au Burkina-Faso, au Sénégal, au Gabon et en Côte d’Ivoire.
Je prie donc, à genoux, tous les Patriotes Togolais résidant dans l’un de ces pays à se mobiliser aux côtés de nos frères et sœurs en charge de l’organisation desdites manifestation pour faire de celles-ci le commencement de la FIN.
Je sais votre emploi du temps très chargé.
Mais s’il vous plaît, accepter de consentir ce sacrifice pour vos frères et sœurs du pays dont les fardeaux reposent sur vos petites têtes.
Optez, à travers votre présence à ces manifestations, de ne plus être celui qui prend en charge toutes les dépenses de vos proches et parents restés au pays, de ne plus être celui vers qui tout le monde s’oriente pour manger, payer sa scolarité, régler ses factures d’hôpital et même les frais funéraires.
Debout chers compatriotes,
Ne restez pas en marge de cette glorieuse page de notre histoire qui s’écrit à compter des 11 et 12 septembre 2020 et qui, si nous faisons ce qu’il faut, se fermera le 13 janvier 2021 avec l’effectivité de la transition.
De vous, chers frères et sœurs dépend, en grande partie le salut de notre maison commune, le Togo qui, aujourd’hui, constitue la risée de tous les peuples libres.
Que d’Accra à New-York, de Berlin et Munich à Paris et Bruxelles, l’on sente venir le vent majestueux de la liberté.
Dans chacun de ces pays cités, vous devez être incomptables dans les rues. Que votre mobilisation réveille les Présidents Macron et Donald Trump. Que le bruit de vos sifflets réveille les décideurs de l’ONU, de l’Union Européenne et de l’Union Africaine. Que le bruit de vos bottes résonne dans les oreilles des leaders d’opinion de ces pays de sorte qu’ils prennent clairement position pour le peuple Togolais.
Par votre mobilisation, notifiez clairement à Marine le Pen et aux politiciens d’extrême droite de l’Europe et d’Amérique que ce n’est pas par plaisir que vous êtes aujourd’hui dans leur pays, que vous avez une folle envie de retourner chez vous. Si donc, ils veulent que vous quittiez leurs terres qu’ils cessent de soutenir et de protéger ceux qui sont la cause de votre migration.
Dites-leur clairement par votre présence effective aux manifestations des 11 et 12 septembre 2020.
J’aimerais, par ailleurs, signaler à vous tous qui êtes au Togo que sous peu les choses débuteront au pays.
Mais ne voulant plus que les mêmes erreurs d’hier se reproduisent, nous avons décidé de lancer un fond de solidarité d’au moins cinq mille (5000) personnes.
Les 5000 Patriotes qui accepteront de constituer cette chaîne humaine de solidarité auront pour rôle de cotiser pour chaque personne arrêtée, blessée, licenciée ou victime des affres de cette secte la somme modique de 200FCFA.
Les fonds ainsi collectés seront remis en main propre à l’intéressé qui pourra se prendre en charge et prendre en charge sa famille (pour les personnes arrêtées).
Précisons qu’aucune collecte préalable ne sera faîte. Les contributions seront faites suivant un mécanisme précis lorsque de telles situations se présenteront. La transparence sera de mise.
Ensemble, unis et solidaires, nous vaincrons !
Vive le Togo Nouveau
Foly SATCHIVI