Infos Togo POLITIQUE

Robert Dussey donne feu vert au vote de la diaspora

Publié le jeudi 4 juillet 2019, par Gabinho

Partout ou ils sont dans le monde, les togolais de la diaspora ont enfin le droit de vote. Ils peuvent aussi contribuer au développement de la patrie mère. Mais attention, le vote dont il s’agit n’a rien à faire avec le vote que réclame la classe politique et qui est l’un des points de revendications de la C14 dans la crise ouverte en 2017.

Le vote dont il est question ici n’est autre que celui entre la diaspora elle-même et qui devra leur permettre d’élire soixante dix-sept (77) délégués dans le cadre du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) lancé mardi dernier par le ministre Robert Dussey des Affaires étrangères.

Dans les explications, Robert Dussey a rassure de la transparence du processus de ces délégués qui n’ont “n’ont pas de salaires, c’est un travail à faite pour son pays”.

“Nous n’avons aucun intérêt à frauder. Nous n’avons aucun intérêt à vouloir regrouper la diaspora sans lui donner les moyens de son de son développement. Depuis 1960, c’est la première fois que le Togo crée un cadre pour les togolais de la diaspora”, a déclaré le ministre Robert Dussey pour rassurer un journaliste qui lui avait posé la question sur la neutralité du processus.

Il poursuit en déclinant clairement l’objectif du gouvernement en mettant en place le HCTE. “Notre intérêt est que les 77 élus puissent valablement représenter les quatre coins et donc nous avons tous intérêt à ce que cela soit transparent”.

VOICI LE DISCOURS DE LANCEMENT DU HCTE

MOT INTRODUCTIF DE SON EXCELLENCE PROF ROBERT DUSSEY
MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DES TOGOLAIS DE L’EXTERIEUR A L’OCCASION DE LA CEREMONIE DE LANCEMENT DE LA CREATION DU HAUT CONSEIL DES TOGOLAIS DE L’EXTERIEUR

Lomé, le 02 juillet 2019

Monsieur le Quatrième Vice-Président de l’Assemblée Nationale,

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales et des Organisations de la société civile,

Monsieur le Secrétaire général,

Mesdames et Messieurs les Directeurs,

Mesdames et Messieurs les Chefs de Division,

Chers amis de la presse,

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

Le 1er avril dernier, nous nous sommes retrouvés ici à l’occasion du lancement de la Feuille de route des Togolais de l’extérieur.

La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui constitue en effet un aboutissement puisqu’elle annonce la réalisation d’un projet dont les débuts remontent en 2014. La mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) traduit l’ambition du Président de la République Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE et du Gouvernement de rehausser le niveau d’implication de la diaspora togolaise dans notre effort national de développement.

La création du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur va matérialiser l’un des axes essentiels de cette Feuille de route. En prenant la décision de la création du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur, le Gouvernement envisage fédérer notre diaspora pour rendre sa contribution au développement de notre pays encore plus significative.

La diaspora togolaise est une diaspora émiettée en plusieurs associations avec des difficultés à se regrouper et à s’organiser en faitière capable d’assurer sa représentativité. Il s’avère donc indispensable de fédérer ces différentes associations afin d’accroitre leurs capacités d’action en direction et au service du pays. L’initiative de la création du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) est en partie une réponse du Gouvernement à une demande de la diaspora elle-même.

Mesdames et Messieurs,

Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur regroupera l’ensemble des Togolaises et Togolais résidant hors du territoire national. Il sera le cadre par excellence d’échange et de confiance réciproque entre la diaspora togolaise et le Gouvernement sur toutes les questions d’intérêts communs.

Le HCTE sera également chargé de suivre et coordonner les actions de développement de la diaspora togolaise, promouvoir partout la défense des droits et intérêts des Togolais de l’extérieur et leur apporter soutien à chaque fois que les circonstances l’exigent et faire des consultations périodiques avec les pays d’accueil des Togolaises et Togolais de la diaspora.

Le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur sera un organe consultatif, non partisan et non lucratif, et ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, idéologique ou politique. L’enjeu, c’est de rassembler tout le monde, faire de la diaspora plurielle du Togo une plateforme unique au service de la prospérité de la nation, concilier la logique de la pluralité et celle de l’unité.

Blaise Pascal disait bien dans son ouvrage Pensées que « la multitude qui ne se réduit pas à l’unité est confusion ; l’unité qui ne dépend pas de la multitude est tyrannie ». Nos différences constituent un atout pour le pays.

Pour finir, je voudrais, une fois encore, saisir l’occasion pour vous renouveler, chers amis partenaires, la reconnaissance du Gouvernement pour votre présence à cette cérémonie, qui témoigne de votre indéfectible soutien lorsqu’il s’agit des initiatives pour la cause du développement de notre pays. Vous êtes, pour paraphraser une pensée de Pythagore, des compagnons qui aident le Togo à avancer sur le chemin de la prospérité.

Je vous remercie pour votre aimable attention !