Infos Togo Société

RESYNAM-Togo : « Faisons preuve de solidarité envers les travailleurs migrants »

Publié le vendredi 18 décembre 2020, par Gabinho

Loin de se voir comme étant différents d’eux, les travailleurs togolais voient leurs camarades travailleurs migrants vivat au Togo comme eux-mêmes. Une conviction qu’ils ont encore réanimée les uns dans les autres ce 18 décembre lors de la décélération de la journée internationale des migrants. C’est au cours d’une conférence-débat sur le thème : « la protection des migrants face à la COVID-19, le migrant c’est mon frère ».

Une vingtaine de travailleurs migrants de divers pays et une dizaine de leaders syndicaux ont pris part à cette conférence-débat qui s’est déroulée à Lomé. Toute l’initiative est du RESYNAM-TOGO (Réseau Syndical National pour la Migration au Togo).

Ce réseau est composé de quatre syndicats notamment la confédération nationale des travailleurs du Togo (CNTT), la confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT), l’union générale des syndicats libres (UGSL) et l’union des syndicats indépendants du Togo (UNSIT).

Pour les responsables de ce réseau, la programmation de cette conférence-débat s’explique surtout par l’état de vulnérabilité dans lequel se sont retrouvés les travailleurs migrants dans le monde entier à cause de la crise sanitaire. Une situation qui vient s’ajouter à toutes les formes de violations des droits des travailleurs migrants enregistrés dans le monde.

Le Togo étant une terre d’accueil comme on le dit souvent, les travailleurs sont cependant bien accueillis et bien traités. Mais, n’empêche que des échanges se tiennent pour renforcer cette solidarité.

« Cette journée internationale des migrants est célébrée pour rappeler à l’opinion, tant nationale qu’internationale, le rôle important que jouent les travailleurs migrants dans la vie de nos Etats car contribuant énormément à l’économie du pays dans lequel ils sont. Nous avons au Togo des travailleurs migrants de divers pays et nous avons aussi des togolais qui sont des travailleurs migrants dans d’autres pays. Il nous faut donc collaborer et faire preuve de solidarité avec ces travailleurs vivant avec nous », a déclaré Emmanuel Komlan AGBENOU, Point Focal national du RESYNAM-Togo.

Les échanges ont été donc conduits par une experte du domaine notamment Akouvi Dzifa TOTO, Inspectrice du travail et des lois sociales.

« On a essayé de passer en revue les moyens de protection et on s’est essentiellement basé sur les recommandations de l’OIT qui concernent dans un premier temps l’inclusion des migrants dan toute politique de riposte contre la pandémie. Nous avons parlé de la collaboration bilatérale et multilatérale et nous avons fini avec le dialogue social qui doit primer en cette période afin de laisser la parole aux travailleurs. On a vu la vivacité et l’intérêt qu’ils ont eu pour ces échanges, nous nous en sommes félicités », a déclaré de son côté Mme TOTO.

Cette conférence-débat fait partie du plan d’actions 2020 du RESYNAM-Togo dont l’objectif global est de renforcer la résilience des migrants contre la COVID-19 tout en améliorant sa propre assise iinstitutionnelle. Des des cache-nez et des dispositifs de lave-main ont déjà été distribués aux travailleurs migrants du Sénégal, du Mali, du Nigéria et de la Guinée Conakry.

Des dispositifs de lave-mains et des masques ont également encore été remis aux délégations des travailleurs migrants à la fin de la conférence-débat.