Infos Togo Marches des 25, 26 et 28 Avril 2018/ Bras de fer entre Gouvernement et opposition sur les itinéraires

Répression en perspective !

Publié le lundi 23 avril 2018, par

C’est ce qui se fait sentir lors qu’on s’en tient aux fois où les deux partenaires, Gouvernement et opposition me se sont pas entendus sur les itinéraires des manifestations qu’organise cette dernière.

En fait, alors que le gouvernement dans un courrier réponse à la Coalition des 14 la semaine dernière fixait les points de départ des marches que cette dernière organise cette semaine, au niveau du Marché de Bè et l’arrivée au carrefour de l’Eglise des Assemblées de Dieu d’Anfamé, c’est une opposition togolaise qui recule devant rien et qui maintient ses itinéraires des manifestations réprimées presque il y a deux semaines, qui a réagi ce lundi matin par la voix de la Coordinatrice de la C14, Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson.

Intervenant chez nos confrères de Victoire Fm, elle voit en l’orientation des manifestations vers Anfamé à l’Est de Lomé, une « interdiction déguisée ». « Le gouvernement croit pouvoir ruser avec nous, nous ne pouvons pas accepter ces itinéraires-là. Nous ne pouvons pas les accepter d’autant que nous n’avons fait que reconduit les mêmes itinéraires et nous ne comprenons pas pourquoi aujourd’hui le gouvernement croit pouvoir nous interdire ces itinéraires. Nous faisons ces manifestations avec les anciens itinéraires », analyse-t-elle par la suite. Dès lors, pour ce qui est de l’argumentation du gouvernement selon laquelle, certains riverains des voies traversées autrefois par les cortèges des manifestants se plaignent, la Secrétaire nationale de la CDPA, dit savoir qu’il existe une loi qui autorise à manifester mais il n’y en a pas qui dispose que les manifestants aillent attirer l’attention de l’opinion et aussi des décideurs sur les revendications dont ils sont porteurs dans des lieux où les gens ne seront pas gênés. Sinon, se demande-t-elle, « à quoi serviraient des manifestations si elles ne gênent pas un tant soit peu le déroulement normal de la vie économique et sociale ? ».

Voilà bien qui promet des étincelles, échauffourées, jets de gaz lacrymogènes contre des jets de pierre et des courses poursuites à travers encore la ville de Lomé au moment même où le pays commémore les 58 ans de son indépendance.
T228