Infos Togo Politique togolaise

Renaître de ses cendres

Publié le vendredi 4 janvier 2019, par Gabinho

C’est bien le souhait du parti de Gilchrist Olympio. Désormais deuxième force politique à l’Assemblée nationale, derrière le parti au pouvoir UNIR (59 sièges) avec qui il est en accord de gouvernement depuis 2010, l’UFC se veut la première force de l’opposition parlementaire avec ses 7 sièges. Un score qui aurait pu ne pas être le cas si ce scrutin avait connu la participation de l’opposition dans son ensemble à ce scrutin du 20 Décembre dernier donne déjà des idées à cette ancienne principale force de l’opposition qui après l’accord trouvé avec le pouvoir est tombée en disgrace vis-à-vis de son électorat pour ne se retrouver dans la législature sortante qu’avec 2 sièges.

En tout cas, pour la législature qui devra s’ouvrir à compter du mardi prochain, le parti au symbole du Palmier rouge dans un fond jaune, à entendre l’un des Conseillers de son président national, en la personne d’Ekoué Folly Gada, compte capitaliser sur ces nouveaux sièges obtenus pour renaitre de ses cendres.

Réagissant hier Jeudi au score réalisé par l’UFC, il a laissé entendre que "" les dieux ont été favorables à nos prières. Ce n’est qu’un début"". Et il promet : ""la prochaine fois, nous en aurons plus que ça jusqu’à ce que l’UFC reprenne la place qui est la sienne sur l’échiquier politique togolais"".

On espère que cette prochaine fois, ce sera avec toutes les forces de l’opposition pour que l’on puisse jauger une nouvelle fois effectivement de la valeur du parti sur cet échiquier politique togolais très disputé.

T228