Infos Togo Enfin les vraies Recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo

Réformes par voie parlementaire ou référendaire, les législatives à l’échéance du 20 Décembre 2018

Publié le mardi 31 juillet 2018, par

Réunis ce mardi en leur 53ème Conférence, les Chefs d’Etat de la CEDEAO se sont planchés sur le dossier de la crise togolaise, entre autres sujets.

Selon le contenu du communiqué final ayant sanctionné les travaux, la CEDEAO encourage le gouvernement togolais à la poursuite les mesures d’apaisement. Aussi, exhorte-elle les forces de sécurité au professionnalisme.

Parlant d’élections législatives l’échéance prescrite par l’instance sous-régionale est le 20 Décembre 2018. Pour ce faire, le Togo, selon le communiqué devra bénéficier de « l’expertise de la CEDEAO dans l’organisation des élections ».

Mais outre toutes ces prescriptions, il est attendu « une recomposition de la Cour constitutionnelle ».

Quant aux réformes constitutionnelles et institutionnelles, la CEDEAO indique la « voie parlementaire » pour les faire passer et « au cas échéant » procéder par « consultation populaire ». Ces réformes devront porter sur « la limitation de mandat présidentiel et le scrutin présidentiel à 2 tours ».

Enfin, les Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont décidé « d’instituer un Comité de suivi pour assurer la mise en œuvre des décisions ».

La même session a décidé de confier la présidence tournante de la CEDEAO au président du Nigeria, Mahamadu Buhari pour les 12 prochains mois. Il prend donc la succession de Faure Gnassingbé.
T228