Infos Togo Basculement vers la TNT

Quel sort réserve-t-on au siège même de la TNT ?

Publié le dimanche 3 novembre 2019, par Gabinho

Sur cette image, le chantier de la télévision numérique terrestre (TNT) sis à Lomé-GTA, mais laissé à l’abandon depuis belles lurettes par l’entreprise prestataire. Et c’est dans cette situation que le gouvernement a décidé de sceller le basculement vers la TNT par le vote le 26 octobre dernier à l’Assemblée nationales du projet de loi portant régime juridique applicable aux communications audiovisuelles en république togolaise.

On reconnait ce site par cette pilone visible derrière les bâtiments de l’office togolais des recettes (OTR). Lancés en août 2013 par le premier ministre Séléagodji Ahoomey-Zunu et le ministre de la communication d’alors Djimon Orè, les travaux ont jusque-là évolué en ‘tango-tango’ pour finalement être abandonnés par CECO BTP.

Que s’est-il passé et quel sort reserve-t-on donc à cet édifice qui est sensés être le siège de la nouvelle TVT en version TNT ?

En effet, la société Générale d’Afrique est la structure chargée de l’exécution des travaux de construction de ce nouveau bâtiment de la TVT, conformément au marché N°002/MC/CAB/PRMP/CPMP/2011 et de son Avenant N°001 approuvé le 08 septembre 2013.

Interrogé sur les raisons de ce retard par les députés en travaux en commission, le gouvernement a donné sa version des faits :

“La réalisation de cet ouvrage a connu un retard dû au fait sue la société attributaire du marché et son sous-traitant (CECO BTP) ont eu un litige qui est pendant devant les juridictions togolaises en vue de sa résolution”, justifie le gouvernement.

Pour cela, “depuis lors, le ministre charge de la communication, maitre d’ouvrage délégué, multiplie les rencontres avec la société Générale d’Afrique pour trouver les voies et moyens afin de continuer et de parachever le travail dans les meilleurs délais”,ajoute-t-on.

En réaction, la commission spéciale ayant étudie le projet de loi a recommandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour contraindre la société attributaire dans ce sens.

“Nous allons faire la pression nécessaire qu’il faut avec l’entreprise pour que d’ici à fin de cette année, elle trouve une solution devant lui permettre de contre nuer et de terminer les travaux”, a rassuré Foli-Bazi Katari, ministre actuel de la communication.

En rappel, ce site de Lomé-GTA fait partie des neuf sites retenus par le gouvernement pour que la TNT parvienne à couvrir l’ensemble du territoire national. Les huit autres sont Kougnohou, Pic d’Agou, Badou, Atakpamé, Alédjo, Binaparba, Défalé et Dapaong.

En prélude à la dernière coupe d’Afrique des nnations(CAN 2019), le ministère de la communication avait procédé à un basculement test à partir de quatre plus importants sites à savoir Lomé-GTA, Pic d’Agou, Alédjo et Dapaong.

Le basculement vers la TNT va permettre d’avoir deux organes à savoir officie de radio et de télédiffusion du Togo (ORTVT) et société de télédiffusion du Togo (TDT).