Infos Togo TOGO : Arrestation d’Adjamagbo et Djossou

Quatre partis amis de la CDPA condamnent et réclament la fin de ces pratiques rétrogrades

Publié le lundi 30 novembre 2020, par Gabinho

L’arrestation le week-end dernier de deux membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) continue de susciter de vivent réactions au sein de l’opposition togolaise. L’Alliance pour la Démocratie et le Développement Intégral (ADDI), les Forces Démocratiques pour la République (FDR), le Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), l’Union des Démocrates Socialistes du Togo (UDS- Togo) condamnent à leur tour l’interpellation de Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON et de Gérard Yaovi Dodzi DJOSSOU et exigent leur libération immédiate. Voici l’intégralité du communiqué de presse.

COMMUNIQUE DE PRESSE
- Relatif aux arrestations de Madame Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON et de Monsieur Gérard Yaovi Dodzi DJOSSOU.—

L’Alliance pour la Démocratie et le Développement Intégral (ADDI), les Forces Démocratiques pour la République (FDR), le Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), l’Union des Démocrates Socialistes du Togo (UDS- Togo) ont appris avec indignation l’interpellation de Madame Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON et de Monsieur Gérard Yaovi Dodzi DJOSSOU.—Ces arrestations sont consécutives aux manifestations projetées pour le samedi 28 novembre 2020 et interdites par le gouvernement.—

Le droit de manifester est un droit fondamental garanti par la Constitution et le harcèlement permanent des acteurs politiques de l’opposition dans le cadre de leurs activités doit cesser sans délai.—

L’instrumentalisation de la justice à des fins de règlement de compte politique constitue une entrave inacceptable à la vie démocratique.—

Les partis susmentionnés condamnent ces pratiques rétrogrades et exigent la libération immédiate des personnes interpellées.

— Fait à Lomé le 30 novembre 2020

— ONT SIGNE—
Pour l’ADDI-
Prof. Aimé GOGUE—

Pour les FDR-
Me Dodji APEVON—

Pour le PSR
- Prof. Komi WOLOU

— Pour l’UDS-Togo-
Antoine FOLLY