Infos Togo Riposte contre le Covid-19

Prof Watéba Ihou décroche ses flèches contre Air France

Publié le vendredi 15 mai 2020, par Gabinho

Face à la vitesse de propagation du Covid-19 au Togo, la tension monte, et même au sein du corps du personnel soignant.

Doyen de la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université de Lomé et également premier responsable du centre de prise en charge des malades du Covid-19 (CHR Lomé commune), Prof Majesté Ihou Wateba, au premier plan de la lutte contre la propagation du Covid-19 au Togo, a des dents contre la Compagnie française Air France.

Réagissant ce Vendredi matin chez nos confrères de Victoire Fm, celui-là qui pense que l’on doit maintenir les frontières togolaises fermées dégaine contre cette compagnie qui annonce la reprise de ses vols en destinations de plusieurs pays d’Afrique dont le Togo. « Comment peut-on comprendre que Air France, qui n’est pas une compagnie togolaise, s’apprête à relancer ses activités ? Air France a négocié avec les pays africains et on voit partout que cette compagnie va reprendre ces vols vers l’Afrique notamment vers le Togo. C’est impardonnable. Pour nos gouvernements ce n’est pas normal. Parce que les gouvernements doivent aussi penser à l’intérêt des populations, ils doivent avoir pitié de nous les médecins. Nous sommes toujours en première ligne, il faudrait bien qu’ils tiennent compte de cela », réagissait-il, tout en interpellant le gouvernement à tenir compte de la réalité sur le terrain.

Et il continue, « quand Air France va commencer ses vols, toutes les raisons qu’ils vont évoquer c’est purement économiques. Si nous avons le Coronavirus au Togo, c’est parce qu’Air France a envoyé les premiers cas de Coronavirus au Togo. Et quand ils ont arrêté les vols, les 100 premiers cas que nous avons eu à traiter sont des voyageurs et les cas contacts des voyageurs. Ils ont amené le Covid-19 au Togo, et aujourd’hui la maladie est rentée dans les communautés où on retrouve des cas de VIH, des hypertendus, et d’autres maladies qui augmentent le risque de décès des personnes atteintes par le Covid-19. Et voilà on veut autoriser ces compagnies à amener encore les gens au Togo », a-t-il déploré.

Il fonde sa position anti-Air France sur le fait qu’au « au début, l’épidémie était concentrée sur les voyageurs et leurs cas contacts. Aujourd’hui l’épidémie n’est plus au niveau des voyageurs, mais c’est au niveau des pays voisins qui commencent à alimenter notre pays en malade, notamment le Ghana entre autres. La graine de la maladie est dans toutes les communautés aujourd’hui. Quand c’est comme ça, il faudrait que ce soient les hommes qui décident. Il faut que tout le monde décide d’être une barrière et se dise que le Covid-19 ne passera pas par moi. Mais à l’heure où nous parlons, les gens ne prennent pas au sérieux cette maladie et c’est déplorable », et qu’une autorisation de telles vols ne fera qu’augmenter le risque des entrées de personnes contaminées au Togo et gonfler ainsi le lot des cas positifs.

Pour rappel, jusqu’à hier Jeudi, le nombre de cas positifs est de 238, contre 96 guéris, 11 morts et 131 cas actifs.

T228