Infos Togo Championnat national de Football de D1 / Saison 2017-2018

Préparatifs à géométrie variable

Publié le vendredi 7 septembre 2018, par

La saison 2018-2019 s’ouvre en première division togolaise le 22 Septembre 2018. Tel un globe-trotteur, nous avons promené nos projecteurs dans les différents états-majors des 14 clubs de l’élite du football togolais pour s’enquérir des préparatifs. Il en ressort que les préparatifs de cette nouvelle saison sont à géométrie variable. Si certains clubs ont déjà entamé ces préparatifs du fait de leurs ambitions, tel n’est pas le cas pour d’autres encore qui doivent faire face à une crise ou encore d’autres qui sont contraints de conditionner le redémarrage des activités au congrès et au renouvellement des instances. De Dapaong à Aného en passant par Kara, Sokodé, Tchamba, Bafilo, Bassar, Kloto, Notsè et Lomé, plein feu sur les réalités dans ces officines…

Rien à l’horizon à Dapaong
Si l’on peut se dire que l’aventure peut continuer avec Sow Baldé à la tête de Foadan de Dapaong, et qu’il n’y aurait pas grand changement au sein du staff technique du club de l’extrême nord du Togo, il est à noter que c’est le black out total sur les préparatifs du club. De nos sources dans la ville fief de ce club, initialement prévue pour le 17 Août dernier, la reprise des séances d’entrainement n’a pu avoir lieu. Et fort malheureusement, rien jusqu’alors n’a filtré sur les difficultés qui n’ont pas pu permettre cette reprise. On peut avec les dires de ces mêmes sources indiquer que « rien de rien ne se fait pour la reprise du championnat ». Dans un tel contexte, il est inutile de parler d’ambitions puisque, l’on ne se décidera qu’à jouer à fond le maintien, vu que la saison n’est préparée au mieux.

Gbikinti, l’autre OTR du grand Bassar ?

En tout cas, c’est la grande interrogation. Non pas sur les objectifs de ce club de Bassar mais plus sur le fait qu’il semble s’approprier le slogan fort de l’Office Togolais des Recettes, « Fédérer pour bâtir ». Au sortir de l’Assemblée générale tenue il y a quelques semaines, déjà, un seul message a été adressé aux filles et fils de la ville d’exploitation du fer. « Actuellement le fils Bassar doit se rendre compte de ce que, son apport quelque qu’il soit fermera un trou dans les dépenses du club » et, « Rayonner sans agir, sans se mêler des affaires de sa cité pour une personne douée de sens, c’est abdiquer ». Ce sont là les messages du staff dirigeant du club. Des sources contactées, il en ressort qu’au terme de la saison dernière, une liste de 13 anciens joueurs a été retenue. Quant au regroupement, il a déjà commencé timidement depuis plusieurs jours déjà. Le staff technique avec à sa tête, le coach Arimiyao Bonfoh, reste en poste. Objectif et mission de la saison, « jouer cette fois-ci les premiers rôles dans le championnat ».

Gomido, deux tableaux pour les Show boys

Les Show boys de Kpalimé, Gomido évolueront la saison 2018-2019 dans deux tableaux différents. Le National et le Continental. Pour ce faire, il urge un jeu de chaise musicale en interne au sein du staff technique. Ainsi, on s’attend à voir Didier Amégan prendre les commandes, ceci du fait que Mawuli Adika qui faisait office toute la saison dernière de coach principal, ne dispose pas de Licence C CAF, indispensable surtout pour les coaches à la tête des équipes engagées en compétition continentale. Pour une équipe continentale, l’équipe chère au président Winny Dogbatsè est retournée sur le pré à Gbalavé Tsadomé depuis le 13 Août dernier pour les séances d’entrainement. Comme soumis à la loi des couvents, le staff technique tout comme celui dirigeant s’est montré muet jusqu’au lundi 03 Septembre dernier où il a officialisé les arrivées de Thilbaut Klidjé (attaquant) et Amévi Gadjabo (milieu offensif) qui tous deux évoluaient la saison dernière au sein d’Espoir FC de Zio et de Messan Toudji (défenseur) des Anges de Notsè la saison écoulée.

Un départ qui chamboule le dispositif du club, c’est celui de Womé Dové parti pour la Lettonie et précisément au Ventspils FK. Quant aux ambitions, Bédi Yovo et ses coéquipiers en ont pour cette nouvelle saison qui s’annonce. Au plan national, d’après nos sources, l’on entend « confirmer la performance de la saison passée (conserver les deux coupes remportées) et être champion du Togo », alors qu’au plan continental, les Show Boys ne veulent pas y aller pour « faire de la figuration ». Raison pour laquelle, on multiplie les séances d’entrainement « tous les après-midi sur le terrain de Tsadomé ».

Le Continent dans le viseur des Robots rouges

Si l’ambition n’y est pas, il était inutile de faire signer pour 3 saisons, l’ancien international togolais et ancien coach de Sémassi de Sokodé, Olufadé Adékanmi. Paraphant son contrat la semaine dernière, il lui a été assigné comme mission « d’offrir une place continentale dès la prochaine saison » au club de l’Etat-major des FAT. Si visiblement les Robots rouges ont pu conserver entre autres de leurs anciens internationaux togolais, tels Foovi Aguidi et Mani Sapool, et le capitaine, Kouloun Maklibè, rien d’autres du moins pour le moment n’est à mettre sous la dent pour ce qui est des arrivées et des départs. Toutefois, les sources contactées par nos soins, n’ont pas exclu ces éventualités qui pourront intervenir dès cette semaine puisque c’est bien cette semaine que le nouveau coach prend effectivement service. Inutile en tout cas de parier que, les séances seront intenses pour ce club qui en a habitué les joueurs qui sont passés par là.

AS Togo Port, pas de charrue devant les bœufs

Bien qu’éliminée officiellement de la phase de poules de la Ligue Africaine des champions depuis quelques semaines déjà, l’AS Togo Port du coach Ayivi Ekuévi, préfère se concentrer sur le dernier match de cette phase de poules. Et c’est ce qu’ils ont fait ces derniers jours en préparant activement leur dernier match finalement disputé hier mardi à Lomé, face au Wydad Athletic Club de Casablanca. Contacté au cours de ce tour d’horizon dans les différents états-majors, le Team Média Officer du club a tout simplement laissé entendre que « mercredi, on pourra se tourner vers le championnat », comme pour confirmer la concentration du groupe. Commencé rapidement ou pas les préparatifs, on peut toutefois s’en convaincre de ce que c’est le seul club togolais qui est demeuré toujours en compétition malgré la fin de la saison. Preuve d’ailleurs de ce que, sur la vingtaine de joueurs locaux convoqués par le technicien français des Eperviers du Togo pour un regroupement de trois jours avant le grand avec les expatriés pour préparer le match Togo-Bénin du 09 Septembre prochain, l’AS Togo Port a été le plus grand pourvoyeur de troupe avec 4 joueurs (Ablamvi Djadja, Abel Kissimbo Hunlédé, Issifou Bourahana et Koidjo Séwonou).

Toutefois, attention à la fatigue en début d’exercice 2018-2019 !

L’AS OTR, « Objectif, accrocher le sommet »

Professionnalisation oblige, l’AS OTR est en plein dans les préparatifs de la saison prochaine depuis le 08 Août dernier avec une conférence de presse pour la présentation du nouveau coach du club, le bilan de la saison écoulée, les perspectives et objectifs du club pour la saison 2018-2019. Dans ce bilan, il en ressort qu’à la phase préparatoire, le club a remporté deux tournois, et que pour le championnat proprement dit, le club s’en est sorti avec une 6ème place avec 46 pts. Et « le sentiment, c’est celui de déception totale », a indiqué le président de l’AS OTR, André Dégué, vu que l’objectif était d’être champion du Togo. Perspectives et objectifs pour la nouvelle saison, M. Dégué a cité comme ambition, être champion au terme de la saison 2018-2019. « Nous devons tout faire pour accrocher le sommet même s’il y a beaucoup de candidats pour le titre », a-t-il déclaré avant de promettre un renforcement du travail par une structure en charge de décortiquer tout ce qui est fait, et l’organisation complète autour de l’équipe. Pour traduire ces ambitions dans les faits, le nouveau coach, Salli Ahmed Salim et ses poulains ont repris les séances d’entrainement au Centre OlympAfrica, près du stade de Kégué, aussitôt au lendemain de cette rencontre avec la presse. Si au tableau des départs, c’est le silence de cathédrale pour le moment, chez les collecteurs d’impôts et taxes douanières, au tableau des arrivées, c’est Ballack Armand Agbéto, ancien sociétaire du Djaraf de Dakar (Sénégal), du Kosaf du Burkina Faso et d’ASKO de Kara, qui a été le premier à être officialisé. En tout cas, conservé, Akoro Bilali et les siens se doivent d’effacer rapidement les mauvais souvenirs de la saison dernière et s’atteler à la nouvelle mission. Ils ont d’ailleurs déjà bien entamé les préparatifs en se qualifiants pour les demi-finales du Tournoi Sport Fm.

Anges de Notsè, silence radio !

Le maintien obtenu finalement de haute lutte la saison dernière, le club du Berceau du peuple Ewé au Togo se doit de repasser par un Congrès électif pour redéfinir ses priorités pour la saison 2018-2019. C’est du moins le message qui est envoyé à tout le monde du football au Togo, par les Anges de Notsè. A l’étape actuelle des choses, il ressort de nos recoupements que c’est le congrès tant attendu qui définira la date de la reprise des activités, les ambitions, les recrues et les départs. Au cours de ce congrès qui, d’après nos sources, fut activement préparé par le président Eric Gagou, il y a eu un remaniement du comité exécutif.

En attendant tout autre considération, et jusqu’à preuve du contraire, le staff est maintenu en place avec à sa tête, Marc Kowouvi. On espère que les Anges reprendront rapidement leur envol et que leur destination sera certaine.

Gbohloe Su sur les traces d’Espoir FC de Zio

S’il y a un club qui pourrait souffrir de la crise d’intersaison, à l’entame de la saison prochaine, c’est bien le promu, Gbohloe Su des Lacs. Empêtré depuis quelques semaines dans une crise intestine de leadership, les uns voulant renverser le bureau actuel et son président alors que d’autres voulant se maintenir en poste, il y a à parier que le club laissera des plumes dans cette crise ouverte. Si le bureau au président Bertrand Masségbé avait pourtant souhaité aller le congrès, le 30 Août 2018, depuis plusieurs jours déjà, c’est un autre grain de sable qui est entré dans la machine avec un supposé groupe de membres actifs qui par décision N°001/2018 disent décider de la « destitution du bureau sortant et de son président, Jacques Bertrand Masségbé de toute activité lié au club » et de « la mise en place d’un comité de gestion transitoire jusqu’à l’organisation d’une Assemblée générale extraordinaire ». C’est visiblement d’ailleurs ce grain de sable qui a compliqué les choses jusqu’à ce que ce congrès ne soit tenu.

C’est visiblement de la sorte que les Requins Mâles des Lacs préparent loin de la pelouse leur retour dans l’élite du football togolais loin de laquelle ils avaient été maintenus durant 19 ans. On serait tenté de croire qu’ils sont bien sur les traces d’Espoir FC de Zio. Suivez mon regard.

Sara FC, juste pour le maintien
Pour ce que l’on sait, un congrès a porté depuis déjà quelques semaines, à la tête de ce second promu dans l’élite nationale, un autre président, en lieu et place d’Amadou Ouattara. Côté préparatif, tout est couvert de voile opaque, au travers duquel il est difficile de voir ou d’entendre ce qui se fait. C’est dans cette complicité entre le nouveau président Aboubacar Seid-Nourou Adam, le staff technique et les joueurs que nous sommes rentrés. Il en ressort en tout cas que les charges de technicien principal sont assumées par Kassimou Abass. Pour ce qui est des mouvements au sein du staff, il en ressort également qu’il n’y en a pas eu vraiment. Conscient de ce que, celui qui veut aller loin doit ménager sa monture, le successeur d’Amadou Ouattara et ses collaborateurs ont mis l’équipe en chantier depuis plus d’une semaine déjà. On note aussi de nouvelles têtes de joueurs qui visiblement partagent la politique sportive du club, ceci même si pour l’instant, indique-t-on, il n’y a rien de précis quand à leur statut. Seront-ils acceptés et auront-ils droit à un contrat pour pouvoir arborer la tunique de Sara FC de Bafilo en D1 cette saison ? Réponse à toutes ces interrogations dans les prochains jours, tout en sachant que la tendance est plus pour la conservation de la majorité des artisans de la montée. Objectif de saison pour les guys de Bafilo, il est clair et modeste et c’est celui affiché par le nouveau président à son élection à l’AG dernière : "" le maintien "".

ASKO à l’heure du renouveau
Un nouveau bureau de 12 Membres mis en place depuis le 18 Août dernier, un nouveau coach depuis le samedi 25 Août 2018 et de nouveaux joueurs annoncés, on peut dire que c’est l’heure du renouveau pour ASKO de Kara.

Des informations qui nous sont parvenues, le coach Barcola Kpatcha remercié, Assam Chango et la nouvelle équipe dirigeante du club ont trouvé en Maurice Noussoudjin, les qualités de celui qui peut porter leur projet pour les Jaunes de la Kozah. Raison pour laquelle ils lui ont fait signer un contrat de quatre ans.

En attendant son retour du Niger pour le Tournoi qualificatif pour la CAN Tanzanie 2019, auquel il participe avec les U17 togolais dont il est le sélectionneur national, ce sont ses adjoints qui se chargeront des entrainements. On annonce déjà des départs de joueurs dont ceux du buteur maison Ouatara Moutalbi, et du portier Pessinamba Yamba qui auraient mis le cap sur le Burkina Faso alors que d’autres ont seulement préféré Lomé et ses clubs de D1. Pour combler ces départs, de nouveaux joueurs sont aussi attendus au tableau des arrivées. Si le projet sportif du club coïncide avec celui du nouveau technicien, on peut dire que l’objectif des Kondonas pour cette saison 2018-2019 sera ""d’assurer le maintien à la fin de la phase aller et chercher un titre à la phase retour"".

Sémassi, ça gagne ou ça gagne

Olufadé Adékanmi parti, Sémassi devra faire désormais et en attendant avec Ouro-Bodi Hamdane, son adjoint, à qui il est confié un intérim dont la durée n’est pas spécifiée.

Avortées Jeudi dernier, les séances d’entrainement ont finalement commencé cette semaine. Premier constat qui saute aux yeux, les Guerriers sont dans la dynamique d’une conservation de tous les anciens joueurs. Ce sont là les voeux exprimés par les dirigeants lors d’une rencontre d’adieu au désormais ancien coach, Olufadé Adékanmi. Toutefois, les aspirations de certains de ces joueurs à aller voir ailleurs ne sont pas exclues. Ces départs éventuels pourront devenir effectifs dès la semaine prochaine.

3ème la saison dernière, Sémassi n’a qu’un seul leitmotiv cette saison : Ça gagne ou ça gagne. Inutile de dire que les supporters de la Mosquée ne voient dans leur viseur que le titre.

Maranatha, RAS !
Les amoureux des abréviations comprennent bien que RAS n’est qu’une manière toute simple de dire qu’il n’y a pour le moment ""Rien à signaler"" du côté de Fiokpo et de Womé. Des prévisions sont faites sur la semaine prochaine.

Koroki, derrière le voile
Nos tentatives pour avoir les responsables du club champion et nos sollicitations à l’adresse de celui qui peut faire office de Team Media Officer du club sont restées lettre morte. Mais pour ce que l’on sait, Adam Fazazi est désormais aux commandes. Et si la campagne africaine à l’horizon peut s’avérer une source de motivation pour retenir certains joueurs, il n’y a pas à exclure que ceux qui auront le goût prononcé pour la découverte d’un autre club et d’une autre aventure dans leur carrière, n’hésiteront pas à suivre Maurice Noussoudjin vers sa nouvelle destination. Ou mieux encore, à prendre la route de Kpalimé, où Gomido, également continental ne fermera pas les portes à quelque joueur en qui il trouve des qualités indispensables pour une bonne campagne.

ASCK, la confirmation ?
Une des grandes surprises de la saison dernière, l’ASCK n’a qu’une seule ambition cette saison. Titiller le sommet et pourquoi pas décrocher une place continentale. Pour ce faire, l’envie sera de conserver Kossi Koudagba et ses compères qui ont donné une allure de tueur à l’attaque du club de la Kozak, rien que pour sa première saison dans l’élite. Seule nouvelle rassurante des prédispositions du club pour une nouvelle saison de feu, c’est la densification du staff technique avec l’arrivée de l’ancien coach de l’Etoile Filante de Ouagadougou, Bouraïma Kaboré, et de l’ancien international togolais, Kassim Guyazou pour le seconder dans ses tâches. La confirmation peut ne pas être loin.

Dossier réalisé par Mathias GBEGNON

N.B : Dossier réalisé grâce au concours des Team Media Officers des différents clubs mais aussi des sources proches de ces différents clubs, à qui nous adressons nos vifs remerciements.