Infos Togo TOGO

Pour le Prof David Dosseh, "la justice togolaise à double vitesse ne peut pas servir la nation que nous voulons construire"

Publié le mercredi 23 décembre 2020, par Gabinho

Partis politiques et organisations de la société civile se sont rassemblés pour lancer officiellement mardi, ¨Le comité pour la libération de tous les prisonniers politiques au Togo¨. En marge de cette conférence de presse, son Coordonnateur général le Professeur Dosseh a répondu à certaines questions dont : Quel regard portez-vous sur cette justice togolaise ?

A cette question, le responsable du Front citoyen Togo-Debout a répondu dans un premier temps « Je pense que dans notre pays nous sommes tous conscients du fait que notre justice est une justice à double vitesse. C’est la loi de deux poids, deux mesures et cela ne peut pas servir cette nation que nous voulons construire » ; Car pour le chirurgien, « l’ambition d’une nation où tous les citoyens quel que soit les origines, leur appartenance idéologique, la couche sociale à laquelle ils appartiennent, tous les citoyens seront égaux devant la loi ».

D’après le professeur, et comme beaucoup, la justice togolaise n’inspire plus confiance à la majorité. En effet, « malheureusement dans notre pays la justice est le bras armé du pouvoir exécutif », a-t-il indiqué avant de poursuivre « la justice, elle fait preuve de zèle, elle se met en branle lorsqu’il s’agit d’aller prendre quelqu’un qui constitue une voix discordante par rapport à ce qui se fait dans le pays, quelqu’un qui œuvre pour qu’il y ait un système de contre-pouvoir » ; Or, « il est important dans toute nation lorsqu’il y a le pouvoir qu’il y ait également le système de contre-pouvoir ».

Il est à noter que ce comité a été constitué « afin que nous tous qui sommes de ce pays et qui avons pour ambition de construire une nation où le vivre-ensemble deviendra une réalité que nous tous nous puissions nous pencher sur la question de notre justice ».

Yvette S. /T228