Infos Togo Avis aux femmes togolaises

Pour avoir un bébé de peau claire, direction le Ghana

Publié le samedi 3 mars 2018, par

En tout cas, les femmes togolaises qui ont un faible pour les bébés de peau claire sont averties. Pour avoir un bébé de peau claire désormais, même si les deux parents n’ont pas les prédispositions naturelles pour en avoir, il suffisait de franchir les frontières togolaises à l’Ouest pour se rendre au Ghana voisin.

En fait, selon une information de nos confrères de Rumeursdabidjan.net, « prendre des pilules dès la grossesse pour espérer avoir un enfant à la peau claire, c’est une nouvelle tendance » au pays de Nana Akufo-Addo.

Si c’est une possibilité qui se traduit par l’introduction clandestine en grande quantité de pilules qui permettent l’éclaircissement de la peau, et dont l’on ne conteste pas ni n’infirme pas la production de rendement, les autorités attirent l’attention sur le fait qu’ « une telle pratique présente de graves dangers pour la santé ». D’après le gouvernement ghanéen, l’utilisation de ces comprimés est dangereuse. Parmi les risques sanitaires dont fait cas les experts médicaux, il y a « des malformations congénitales, y compris des dommages aux membres et aux organes internes ».

Ce sont là des raisons pour lesquelles, « les autorités ghanéennes ont décidé de traquer et de poursuivre en justice les entreprises et les individus en possession des comprimés illicites », indique le confrère précité.

Au-delà de cette stratégie des pilules éclaircissantes, l’autre stratégie qui fait son chemin au Ghana mais aussi en Nigeria, pour tenter d’avoir un enfant à la peau claire, c’est celle qui consiste à « masser son ventre de femme enceinte avec des produits dépigmentant ».

Se lancer à la recherche d’un bébé de peau claire, en tout cas c’est aussi ça le complexe africain, sur un continent ou carrément dans un monde où déjà certaines femmes ne pleurent que pour avoir un enfant peu importe la couleur de la peau.
T228

N.B : Photo Bonjourdakar.com