Afrique Attaque de Ouagadougou

Plusieurs assaillants « neutralisés » par les forces françaises et burkinabè

Publié le vendredi 2 mars 2018, par Gabinho

Vendredi de confusion pour la Burkina Faso. Le pays des hommes intègres est depuis ce matin sur le coup de 10 h l’objet d’une nouvelle attaque armée dont les cibles sont l’ambassade de France et de l’état-major général des armées. Toutefois, la situation semble être renversée puisque des informations plus positives font état d’une situation sous contrôle au niveau de l’ambassade et de l’institut français, alors que des sources gouvernementales burkinabè indiquent que plusieurs assaillants « neutralisés ».

Si l’on ne déplore pas de victimes françaises, le dernier bilan donné par le ministre burkinabè de l’Information, chez nos confrères de RFI, « fait état de quatre assaillants neutralisés à l’ambassade et deux assaillants à l’état-major, deux civils burkinabè tués, cinq militaires décédés à l’état-major, où l’opération est toujours en cours ».

Dans la foulée de ces annonces, le parquet de Paris pour sa part dit avoir ouvert une enquête pour tentative d’assassinats terroriste. « Une enquête de flagrance a été ouverte pour tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle », a précisé le parquet, compétent car l’attaque a visé des ressortissants et des intérêts français.

Pour ce retour progressif au calme, il est à noter que face à ces assaillants, des forces françaises ont dû se positionner aux côtés des forces burkinabè.
T228