Infos Togo Assemblée nationale

Pierre JIMONGOU : « Le collègue BOURAIMA-DIABACTE s’en est allé et m’a laissé seul »

Publié le mardi 29 mai 2018, par

Ils étaient nombreux à faire le déplacement de l’assemblée nationale ce mardi matin pour rendre un hommage national à Feu El Hadj Hamadou Brim BOURAIMA-DIABACTE survenu le samedi 26 mai dernier dans sa 73ème année. Deux grandes allocutions ont marqué la cérémonie dont l’oraison funèbre prononcée par l’Honorable Pierre Sambiani JIMONGOU, qui se voit solitaire.

Seuls deux (02) sièges ont été gagnés par l’Union des Forces du Changement (UFC) lors des élections législatives de juillet 2013. Ils sont occupés par Feu BOURAIMA-DIABACTE (1er vice-président) et JIMONGOU (secrétaire général). Et depuis lors, les deux sont toujours assis ensemble devant avec l’enseigne « UFC ». Et facilement, ils se concertent sur des sujets délicats afin d’orienter leurs votes.

Mais, avant que le suppléant de l’Honorable disparu ne prenne fonction, Pierre JIMONGOU restera seul.

« Comme vous pouvez le constater, le collègue BOURAIMA-DIABACTE s’en est allé et m’a laissé seul, pour l’instant, comme unique représentant de l’Union des Forces de Changement dans notre hémicycle », a-t-il déclaré mardi matin à l’Assemblée Nationale.

Une autre chose qui marque le secrétaire général du parti de Gilchrist Olympio est la date à laquelle il a plu à Dieu de rappeler son collègue : un 26 mai, date anniversaire de la signature de l’accord RPT-UFC. L’illustre disparu s’en est allé alors qu’il est un des principaux acteurs et bénéficiaires de cet accord considéré par le parti comme « accord des braves pour l’apaisement du climat sociopolitique et le développement économique et social du Togo ».

L’Union des Forces de Changement invite l’opinion à tirer de cette condition dans laquelle le drame est arrivé.

« Tu as donc fini ton rôle le jour-là à l’âge de 73 ans, nous transmettant ainsi le témoin en, ce moment où notre pas traverse une crise sociopolitique comme pour nous dire de continuer le combat sans relâche dans l’esprit et la lettre de l’accord historique du 26 mai 2010 car c’est la voix du salut pour notre chère patrie le Togo », a précisé Pierre Sambiani JIMONGOU.

T228