Infos Togo Marches de la Coalition des 14

Ouro Djikpa Tchatikpi donne rendez-vous aux populations dans la rue les 6, 7 et 9 Juin prochains

Publié le samedi 2 juin 2018, par

Enfin des dates pour les prochaines marches de la Coalition des 14. Après les annonces de Brigitte Adjamagbo Johnson le Dimanche 27 mai et d’Eric Dupuy cette semaine, du retour des manifestations de rue de l’opposition togolaise réunie au sein de la C14 sans donner avec précisions de dates, le PNP par l’entremise Ouro Djikpa Tchatikpi vient ce samedi apporter les précisions qu’il faut.

Selon un audio du Conseiller de Tikpi Atchadam, qui se prononçait certainement ce jour lors de l’hebdomadaire réunion des militants de ce parti à l’origine des mouvements qui ont secoué le Togo depuis Août 2017, et ont débouché sur une crise sociopolitique, l’homme indique que, « depuis plus d’un mois, on n’a plu eu l’occasion de marcher » et que « la coalition vient de remplir toutes les conditions pour la relance des marches pacifiques et publiques la semaine prochaine ».

Et comme dates, il donne rendez-vous aux militants « les Mercredi 6, Jeudi 7 et Samedi 9 Juin 2018 », dans les rues des villes sur toute l’étendue du territoire national.

On se rappelle encore que dimanche dernier, la Coordinatrice de la Coalition des 14, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, lors de son passage dans l’émission D12 de nos confrères de Pyramides Fm annonçait que « les grandes manifestations arrivent, et c’est pour ça qu’il faut encore mobiliser et mobiliser davantage. Que les Togolais soient dehors de partout », et que c’est pour cela qu’ils organisent préalablement des meetings dans plusieurs localités périphériques et dans certains quartiers de Lomé. Aussi ajoutait-elle, que « le mouvement ne retombera plus sans cette sortie de crise ».

On attend de voir ce qu’il en sera, puisque depuis le début du dialogue intertogolais le 19 Février dernier, il était devenu difficile pour cette opposition de tenir ces marches, le gouvernement togolais s’en tenant à un règlement intérieur du cadre de ces discussions, ne voyant pas d’un bon œil ces manifestations de rue.

Pour information, ces discussions semblent être sur les rails d’une relance, suite à la rencontre ce jour entre une délégation des deux facilitateurs (ghanéen et guinéen) et les protagonistes.
T228