Infos Togo Alternance démocratique en Afrique

Ourna Gnanta : « Ce n’est pas le refus de quitter le pouvoir qui est un problème en Afrique puisque c’est le peuple qui décide en démocratie »

Publié le mercredi 6 juin 2018, par

Il est un des jeunes cadres du parti au pouvoir au Togo UNIR. Lui, c’est Ourna Gnanta, ancien membre de l’Alliance de Dahuku Péré.

Dans une réaction sur la politique africaine et les successions démocratiques à la tête des pays sur le continent, l’homme juge que « ce n’est pas le refus de quitter le pouvoir qui est un problème en Afrique puisque c’est le peuple qui décide en démocratie ».

Mais, à son avis, « le problème c’est la violation des textes et la non-régularité des scrutins ».

Il en appelle dès lors les populations africaines à « travailler au renforcement des institutions (cadre légale et fonctionnement) au lieu parfois de nous enfermer dans des débats de personne sur fond caché d’ethnocentrisme et de régionalisme ». C’est d’après lui la seule alternative pour avoir plus de démocratie sur le continent africain.

Ce travail auquel il appelle les Africains passe par la rédaction de « textes qui répondent à nos réalités socioculturelles et respectons les normes et principes de la démocratie ».
T228