Afrique Ghana

Nouvelle attaque des militants présumés du Togoland occidental dans la Volta Region

Publié le mardi 29 septembre 2020, par Gabinho

Visiblement, les militants du Togoland Occidental ont décidé de passer à l’action. Après l’attaque d’une ville la semaine dernière soldée par l’arrestation de certains des leurs, les militants présumés armés du Togoland Occidental ont à nouveau attaqué hier lundi la State Transport Corporation (STC) à Ho, la capitale régionale de la Volta.
Il est soupçonné que ces personnes qui ont attaqué appartiennent à un groupe d’activistes qui réclament depuis toujours l’indépendance de la partie occidentale du Togoland.
Des témoins renseignent qu’ils auraient tiré des coups de feu avant de continuer à attaquer les conducteurs des bus.
Avant cette attaque, il est à noter quatre jours plus tôt, ce fut des membres du groupe Front de restauration du Togoland occidental qui avaient monté des barrages routiers dans la région de la Volta, puis attaqué certaines installations sensibles de l’État Ghanéen dans le but de déclarer l’indépendance. La suite, ce fut une répression du pouvoir ghanéen qui a arrêté au passage 35 d’entre et transportés par avion à Accra. Parmi eux, 31 sont placés en détention provisoire.
Visiblement ce sont les premières actions d’envergure de ces séparatistes.
T228