Infos Togo Lomé-Vogan-Anfoin

Nouveau bluff de Gnonfam !

Publié le jeudi 10 août 2017, par Gabinho

C’est le point de vue du mouvement Martin Luther King (MMLK), un mois après l’annonce de reprise des travaux de cette route Lomé-Vogan-Anfoin, faite par le ministre des Travaux publics et des Transports.

D’après un communiqué de ce mouvement, ""le mystère reste encore entier autour des travaux de la réhabilitation de la route Lomé-Vogan-Anfoin, comme si l’on est en face d’un conte de l’araignée"". Il soutient cette assertion par le constat selon lequel, ""après avoir été abandonnée presque deux ans, cette voie continue de subir rien que des effets d’annonces qui finissent par par dégoûter les Togolais. L’on se rappelle tristement des promesses du Ministre des Transports et des Infrastructures devant le parlement Togolais en juin 2016 qui prévoyait la fin des travaux au mois de décembre 2016. En août de la même année, c’est le Ministre de la Communication et de la Culture, Représentant le Chef de l’Etat lors des cérémonies de la fête Adzinukuzan à Vogan, qui a déclaré publiquement que le Président de la République se charge personnellement des travaux de cette route. Plus d’un an, c’est de l’illusion totale"" et que ""c’est dans cette foulée que le communiqué du célèbre ministre des infrastructures et des Transports intervient le 4 juillet dernier annonçant le même jour la reprise des travaux"".

Une annonce que, révèle cette organisation de la société civile togolaise, ""a suscité de l’optimisme chez les uns et du pessimisme chez les autres"". Elle se résoud dès lors à donner raison à cette deuxième frange qui est celle des pessimistes. ""Cette dernière tendance très méfiante et qui doutait de la bonne foi des autorités togolaises, finit par avoir raison car la duperie et le mensonge des autorités ont eu raison de l’optimisme et de la vérité. Le peuple est encore enfariné et ses droits foulés aux pieds"".

Tout en fustigeant ""les mensonges d’Etat successifs et répétitifs qui ont compromis la faisabilité de la route Lomé Vogan Anfoin"", le MMLK voit avec amertume que ""la misère des populations bénéficiaires de cette voie va encore durer dans le temps et la fin n’est jamais pour bientôt. Aucun équipement n’est visible sur cette voie depuis la fameuse annonce"" et appelle dès lors ""les syndicats des transporteurs, les associations organisées et les acteurs du développement à se tenir prêts et mobilisés pour des actions éventuelles"".
T228