Infos Togo Interview à Innocent Kagbara, cadre PDP

"Nous devons travailler pour une démarche électorale sérieuse , une bonne stratégie afin de gagner les élections et arrêter les atermoiements"

Publié le mardi 7 août 2018, par Gabinho

Il est l’une des voix qui portent encore plus aujourd’hui au sein du PDP (Parti Démocratique Panafricain) de Bassabi Kagbara. Lui, c’est Innocent Kagbara. Cadre du PDP, l’homme revient une nouvelle fois pour donner son avis sur comment l’après feuille de route doit être gérée par les parties pour que l’alternance soit chose effective au Togo. En tout cas, à son avis, "à la lecture des propositions de la CEDEAO que l’alternance est possible, si l’opposition dans tout son ensemble fait bloc face au régime en place". La balle est dès lors dans le camp de cette opposition qui depuis toujours a multiplié sans succès des initiatives face au pouvoir de Lomé.

Dans les lignes qui suivent, Innocent Kagbara répond aux questions de la rédaction de Telegramme228...

Le nouveau président de la Commission de la CEDEAO, l’Ivoirien Jean-Claude Kassi Brou est largement revenu sur la feuille de route pour une sortie de crise au Togo. Pour lui, il faut mettre en avant l’intérêt du Togo dans la résolution de la crise politique actuelle. Votre avis ?
Je constate simplement que le Président de la Commission de la CEDEAO a donné une assurance concernant le fichier électoral et le travail du comité de suivi et que "la date du 20 décembre qui a été arrêtée sera respectée", a-t-il déclaré sur les ondes d’une radio.
Selon lui, le Comité de suivi veillera à ce que les décisions prises par les Chefs d’Etat de la CEDEAO soient appliquées afin que le processus puisse parvenir aux objectifs fixés.

Après la feuille de route de la CEDEAO, place maintenant à sa mise en application. Comment entrevoyez-vous au PDP, les jours à venir ?
Merci ! Nous avons salué la feuille de route proposée par la CEDEAO et souhaité sa mise en œuvre rapide pour sortir notre pays de la crise.
Mais, vous savez également qu’au lendemain de la publication de cette feuille de route, plusieurs partis politiques membres de la coalition des 14 ont sorti des communiqués pour exprimer leurs positions respectives. Certains ont parlé d’insuffisances, de zones d’ombre. Au même moment d’autres ont relevé des points positifs et exprimé leur satisfaction. C’est en cela, que nous apprécions cette volonté manifeste de ces partis qui, à notre avis, ont bien accueilli le travail abattu par la CEDEAO. Nous croyons que le temps n’est plus aux interprétations fantaisistes. Il faudra parer rapidement au plus pressé et œuvrer pour la mise en œuvre très rapide et l’aboutissement heureux de cette feuille de route. Nous estimons à la lecture des propositions de la CEDEAO que l’alternance est possible, si l’opposition dans tout son ensemble fait bloc face au régime en place.

Vos appréciations s’adressent à qui spécialement ?
Évidement nous saluons le sens élevé de responsabilité de toute la classe politique togolaise en général et en particulier ceux de nos amis exprimés à travers les deux positions des FDR et du PNP. Nous nous en réjouissons au PDP. C’est une évolution remarquable.

"Nous devons nous organiser pour vaincre par la voie des urnes ! Nous allons toujours le répéter !"

Nous le disons haut et fort : seule une large et forte coalition électorale nous permettra d’obtenir l’alternance dans ce pays. Bien entendu, nous devons nous battre pour que le fichier électoral soit assaini afin que les élections à venir soient claires et transparentes.

Croyez-vous que votre appel sera entendu ?
Je l’espère bien. Il en va de l’intérêt de toute la population togolaise. Autrement, notre déception sera encore plus grande au soir du 20 décembre 2018. Nous (opposition) devons mettre de côté pour une fois nos intérêts personnels et privilégier les intérêts et aspirations profondes du peuple togolais.

Je vous remercie

Réalisée par T228