Infos Togo CEDEAO

Nathaniel Olympio du Parti des Togolais : « Aujourd’hui décomplexé, le régime Togolais n’hésite plus à donner sa recette aux pays de la CEDEAO en matière de confiscation du pouvoir »

Publié le mardi 27 octobre 2020, par Gabinho

Toujours dans sa posture d’opposant infatigable, le président du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, dénonce la dictature apparente dans les pays de la sous région en l’occurrence le Guinée et la Côte d’Ivoire qui se veulent de bons élèves du Togo.
Dans un tweet, le président du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio fait constater que la dictature dictature cinquantenaire du Togo reflète une violence meurtrière.
« Gardons à l’esprit que la dictature au Togo est vieille de 53 ans et de type monarchiste, avec un pouvoir passé de père en fils en 2005 sur fond de violence meurtrière sur la population », a fait savoir le président du Parti des Togolais.

Aujourd’hui l’ombre de la dictature togolaise plane dans la sous région, c’est un remarque fait chez Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Alpha Condé de la Guinée qui après deux mandat veulent briguer un 3è mandat anti-constitutionnel, constate l’opposant togolais.

« Aujourd’hui décomplexé, le régime Togolais n’hésite plus à donner sa recette aux pays de la CEDEAO en matière de confiscation du pouvoir », a-t-il laché.

Pour ce politique, les récentes tragédies électorales qui se jouent en Guinée et en Côte d’Ivoire en est la preuve que le Togo est un « contre modèle qui s’exporte bien en Côte d’Ivoire et en Guinée qui l’expérimente bien en ce moment. Hélas ! ».

Comme l’opposant Guinéen Cellou Diallo, sur son compte twitter, « déterminé », le président du Parti des Togolais, exhorte les Togolais à s’engager dans la lutte contre la dictature au Togo et n’entend rien lâcher.

« Il faut mettre un terme à cette mauvaise réputation au Togo. Ensemble engageons nous et mettons-y notre énergie », conclut-il.
Severin A