Infos Togo Des experts électoraux commis par la CEDEAO pour les législatives au Togo / Attendus à Lomé demain mercredi

Nana Akufo Addo et Alpha Condé en passe de demander aux leaders de la C14 de prendre leur place à la CENI ?

Publié le mardi 18 septembre 2018, par

C’est bien une interrogation et non une affirmation, quant on sait que les facilitateurs, selon certaines informations et à moins d’un revirement de dernière minute, pourront être à Lomé, demain mercredi, et que pour consolider le processus en cours, la CEDEAO d’après des informations qui ont fusé depuis le week-end dernier, aurait commis une équipe d’experts électoraux et avec à leur tête, Alioune Badara Fall, expert en Droit constitutionnel et professeur d’Universités. Ces derniers ayant pour mission d’aider à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Voici ce qu’écrivent nos confrères de Togotimes...

Lentement mais sûrement, les préparatifs pour les élections du 20 décembre 2018 se poursuivent. Ce, malgré le refus de la coalition d’envoyer ses membres pour siéger à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Après l’échec de la première rencontre sur la feuille de route à Lomé, les choses se précisent. Les deux facilitateurs selon les informations, vont appeler l’opposition particulièrement les responsables de la coalition à prendre part aux élections qui se préparent.

L’argument que les facilitateurs veulent soutenir, c’est l’envoi déjà à Lomé, des experts électoraux pour superviser le processus électoral. Les experts vont rejoindre la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ils sont au nombre de 20.

Alioune Badara Fall, expert en Droit constitutionnel et professeur d’Universités, est également annoncé dans la capitale togolaise sur ce lundi. Sa mission, aider à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Les experts électoraux superviseront notamment le recensement électoral qui, selon le chronogramme de la CENI, débutera le 1er octobre prochain. Ils veilleront aussi à l’établissement d’un nouveau fichier électoral et tout le reste du processus, selon le Comité de suivi.

La grande question est de savoir si la coalition sera disposée à prendre le train en marche depuis un moment ? Difficile de le savoir. En attendant, les représentants des facilitateurs qui étaient à Lomé semaine écoulée ont soumis déjà leur conclusion de relevé aux facilitateurs.

Ces derniers auront une réunion de haut niveau probablement le 19 septembre prochain. Le but, examiner et analyser le relevé de conclusions qui leur est soumis et une fois fait, ils vont appeler les responsables de la coalition à reprendre leur place à la Ceni tout en ayant confiance aux experts qui sont dépêchés à Lomé. Vers la fin de la crise politique ? L’avenir nous le dira

Par notre correspondant à Accra, Kouassi

Togotimes