Nos régions Agoènyivé / Sensibilisation sur l’Assurance santé et Responsabilité civile scolaire

Même sous la pluie, « School Assur » a fait des vagues au Lycée Zanguéra

Publié le samedi 26 mai 2018, par Gabinho

Temps pluvieux ce jour à Lomé, mais la délégation du programme « School Assur » n’a pas baissé les bras. En tournée dans les établissements publics du Togo depuis le milieu de cette semaine, cette délégation était ce vendredi matin et ce, malgré la pluie qui s’abattait sur la capitale togolaise au Lycée Zanguéra, dans la partie ouest de la nouvelle préfecture d’Agoènyivé, pour l’exercice d’explication entrepris à l’endroit des élèves bénéficiaires et potentiels bénéficiaires de ce programme mis sur pied pour leur venir en aide en matière de santé.

A Zanguéra comme ce fut déjà le cas dans les autres localités déjà visitées, c’est devant le représentant du pouvoir central, pour cette fois, le Secrétaire général de la Préfecture, Joseph Kazandou, du Chef Canton, Togbui Dossè Hounkpetor IV, et des responsables de cet établissement que cet exercice d’explication et d’enregistrement des diverses inquiétudes s’est déroulé.

Une bonne note en tout cas pour le comité School Assur, c’est qu’avant même leur arrivée et suite aux instructions du préfet d’Agoènyivé, le Colonel Hodabalo Awaté, l’Administration et le corps enseignant, ont déjà entrepris des démarches d’explications à l’endroit des élèves mais aussi des parents sur l’utilité de ce programme d’assurance. Conséquence, c’est qu’à ce jour, et selon les chiffres communiqués par le Proviseur de ce lycée, en la personne de Koffi Assila, pas moins de « 2553 enregistrés au programme School Assur, dont entre 1600 et 1700 ont déjà leur carnet et environ 300 ne sont pas enregistrés ».

Ce qui a donné une autre allure à cette séance de sensibilisation qui a pris finalement l’allure d’une répétition pédagogique et d’une confirmation des informations livrées précédemment par l’administration et le corps enseignants. Toutefois, plaçant cette tournée dans son contexte général, l’un des responsables de Ogar Assurance, une des structures d’assurance prestataire de ce programme School Assur, a indiqué qu’il s’agit d’une tournée dictée par l’expérience qui « a relevé qu’il faut intensifier la communication », pour avoir constaté « qu’il y a encore plusieurs élèves qui ne se sont pas inscrits dans le programme. Et que lorsqu’ils arrivent dans certains CMS, ils se rendent compte qu’ils ne sont pas forcément pris en charge ». « On est là pour le leur expliquer et leur faire comprendre que c’est un produit qui est effectif et qu’ils sont en droit d’aller dans ces centres pour se faire prendre en charge », a-t-elle ajouté. A tout prendre, il est question de « relever sur le terrain les inquiétudes des élèves, tout ce qu’ils ont pu rencontrer comme difficultés, voir ce qui se passe réellement pour eux sur le terrain ».

On peut donc croire que le message est passé vu l’enthousiasme avec lequel, le Chef canton de Zanguéra, au nom des bénéficiaires et des parents a réagi à toutes les informations données. « Nous les parents d’élèves, il nous décharge d’un lourd fardeau, parce que la santé est indispensable en toute circonstance », a-t-il laissé entendre avant de poursuivre en souhaitant par ailleurs « que d’autres programmes et initiatives plus importantes encore arrivent ». Il place l’engouement déjà enregistré au rang des retombées d’une tournée antérieurement effectuée par le Préfet et au cours de laquelle il a instruit les responsables d’établissements scolaires, sur le programme « School Assur ».

A titre d’information, on retient que pour les conditions de souscription à cette assurance qui se veut automatique, et d’une durée de 12 mois, il faut être régulièrement inscrit comme élève dans un établissement public du Togo, du moins pour cette année d’essai en attendant de l’étendre aux autres élèves du pays (privé et confessionnel ...). Les quatre garanties couvertes sont ""La protection santé"", ""La responsabilité civile"", ""La protection juridique"" et enfin, ""Les accidents corporels". Elles sont surtout décomposées en deux couvertures principales obligatoires et indissociables telles la maladie (hospitalisation, ambulatoire, chirurgie, analyses, pharmacie...) et Responsabilité civile scolaire (dommages corporels et matériels, protection juridique...). Quant aux obligations de la couverture maladie, elles sont assurées jusqu’à hauteur de 30.000 F cfa alors que les obligations de Responsabilité civile scolaire sont couvertes jusqu’à hauteur de 100.000.000 F cfa.

C’est donc pour bénéficier de tous ces avantages, le proviseur Koffi Assila a appelé les parents et les élèves à comprendre que les cartes ne doivent pas être laissées à la maison mais doivent être tenues par les bénéficiaires à tout moment.

La tournée se poursuit avec une descente au CEG Légbassito ce vendredi après-midi.
T228