Infos Togo Dialogue avant la présidentielle

Me Apévon : ""On ne dira pas non si c’est pour discuter des conditions de transparence""

Publié le vendredi 4 octobre 2019, par Gabinho

Les partis membres de la C14 étaient face à presse ce Jeudi à Lomé. Cette rencontre a été l’occasion pour la coordinatioon dont fait partie le président national des FDR (Forces Démocratiques pour la République) de se prononcer sur les dernières actualités politiques au Togo, mais aussi et surtout la vie au sein de la C14, qui a enregistré une nouvelle suspension de participation la semaine dernière de la part de l’ADDI (Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral).

Sur la question de dialogue avant la présidentielle de 2020, dialogue auquel certains leaders non-membres de la C14 ont appelé ces derniers jours, le président de la République, Faure Gnassingbé et son parti, UNIR, Me Dodji Apévon, président national des FDR, est bien clair : ""On ne dira pas non à un dialogue"". Et de préciser, surtout si ce dialogue doit porter sur l’assainissement du cadre électoral, le fichier y compris, et les conditions de transparence de la présidentielle de 2020.

Pour ce qui est d’une candidature de Faure Gnassingbé ou non à ce scrutin, le leader des FDR , répondant à la questions selon laquelle, que feraient la C14 au cas où celui-ci se décidait de ne pas présenter sa candidature, a indiqué qu’ ""un retrait Faure Gnassingbé règlera le problème de moitié"". Il est rejoint dans sa réponse par la Coordinatrice de la C14 qui a complété en ces termes, ""cette non candidature de Faure aura réglé le problème de moitié mais pas tout le problème parce que c’est un système. Et donc, il faudra faire avec tout le monde, la société civile y compris, pour un mandat de transition. Et c’est à la fin de cette transition qu’on pourra dire que le pays est enfin sur les rails"".