Infos Togo Dialogue inter-togolais

Me Apévon a décelé la stratégie de UNIR

Publié le vendredi 2 mars 2018, par

Non au retour à la Constitution de 1992 avec effet immédiat, ainsi se résume la position du parti au pouvoir UNIR quant on évoque cette question. Oui au retour à la Constitution de 1992 avec effet immédiat et les conséquences qui en découlent, telle est celle de la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise. Ce sont là deux positions exprimées qui risquent de se heurter violemment dans les prochains jours et à la reprise des travaux du dialogue inter-togolais, suspendu depuis une semaine.

Evoquant le sujet de l’opportunité ou non du retour à la Constitution de 1992 hier jeudi lors de la Conférence de presse de la C14, dont son parti, les FDR (Forces Démocratiques pour la République), Me Paul Dodji Apévon, croit avoir découvert la stratégie du parti UNIR. « Leur stratégie c’est de tout mettre en œuvre pour faire échouer le dialogue ».

En tout cas, si tel est le cas, l’ancien patron du CAR, un autre parti membre de cette même Coalition de l’opposition, n’entend pas se laisser faire. Il a assuré que lorsque l’on constatera qu’un blocage est inévitable, et que ça risque de se retourner contre la Coalition, « on décidera ». Et il n’exclut pas que la coalition se retourne vers le peuple dont ils sont porteurs des aspirations pour la reprise des manifestations. Et ceci bien qu’ils ont accepté dans le règlement intérieur du dialogue que les manifestations soient suspendues.
T228