Infos Togo Pour voir l’Administration publique au service du Peuple togolais

Martin Luther King saisit le PM Klassou

Publié le samedi 21 juillet 2018, par

A travers un courrier daté d’hier 19 Juillet 2018, le MMLK (Mouvement Martin Luther King) du Pasteur Edoh Komi a décidé de saisir le Premier ministre togolais, Sélom Komi Klassou pour le voir agir afin que l’administration publique se mette réellement au service du Peuple togolais.

Voici le contenu de ce courrier dont notre rédaction a reçue copie..

Lomé, le 19 juillet 2018
A
Son Excellence Monsieur le Premier Ministre
LOME

QUE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE SE METTE REELLEMENT AU SERVICE DU PEUPLE TOGOLAIS !
Excellence,

Nous avons l’honneur de venir très respectueusement vous faire part de nos vives préoccupations relatives aux manquements qui minent gravement l’administration publique au Togo et par conséquent vous exhorter à faire réellement d’elle un service du peuple.

En effet, les citoyens en général et le Mouvement Martin Luther King en particulier ne cessent de se plaindre du travail défectueux et défaillant de l’administration publique par rapport aux divers services à rendre aux administrés. On dirait qu’elle est très loin du peuple Togolais ou elle se soucie moins ou pas du tout de ceux qu’ils sont sensés servir. Pour preuve, l’accueil timide et non chaleureux à certains niveaux déjà, compromet dangereusement la suite à donner aux demandeurs. Quand aux courriers et correspondances adressés aux services publics (de la Présidence de la République aux directions des sociétés en passant par les ministères et les institutions de la République), aucune suite ni réponse n’est souvent donnée même pas un simple de réception, ce qui est contraire aux principes des cours d’administration. Ainsi, plusieurs courriers se seraient retrouvés dans des poubelles ou dans les toilettes sans qu’aucun traitement n’y soit fait. Pourtant, des milliers de fonctionnaires payés par le contribuable, restent passifs et déconcentrés dans les services publics ou d’autres occupés par les réseaux sociaux ou par leurs affaires personnels. Comment peut-on admettre que l’administration publique qui prétend être au service du peuple, soit si indifférent et loin de ses préoccupations refusant de donner une suite aux correspondances des citoyens ? D’autres estiment que le fond de ces correspondances en les lisant entre les lignes, poserait des problèmes notamment de courtoisie et de respect aux autorités. Mais EN AUCUN CAS, pour le Mouvement Martin Luther KING, rien de ces préjugés ne saurait justifier le refus de répondre aux préoccupations des citoyens. Alors que les chancelleries et les organisations internationales accréditées au Togo accordent toujours une importance aux courriers avec des réponses immédiates.

A quoi serviraient toutes les communications liées aux réformes administratives si les correspondances des citoyens sont encore restées sans suite ? Pour rappel, les fonctionnaires d’Etat sont strictement au service du peuple et ne doivent pas se comporter comme des bourreaux de ce dernier. Le MMLK reconnait toutefois la promptitude de quelques rares ministères et institutions à répondre aux concitoyens.

Dans l’attente que vous ne ménagerez aucun effort pour une suite favorable aux préoccupations des citoyens, veuillez croire Excellence Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

Le Président
Pasteur EDOH K.KOMI