Infos Togo Appel à un report des législatives du 20 Décembre 2018 au Togo

Les réponses sèches de Gilbert Bawara à Aminata Toungara : « la députée ivoirienne s’est laissée manipuler et abuser par les députés de l’opposition »

Publié le dimanche 2 décembre 2018, par Gabinho

Cette réaction du ministre togolais de la Fonction publique vient donc en réponse à celle relayée abondamment ce dimanche par les médias, de la vice-présidente du parlement de la CEDEAO, Aminata Toungara, chez nos confrères de BBC, qui en appel donc à un report des législatives pourquoi pas au mois de mars de l’année 2019.

D’après Gilbert Bawara, « la députée ivoirienne s’est laissée manipuler et abuser par les députés de l’opposition qui prenaient part aux travaux du parlement de la CEDEAO à Abuja ».

Contrairement à ceux qui veulent croire en une réaction qui vient donc relancer le débat sur les revendications de report portées par la C14 (Coalition des 14 partis de l’opposition), le membre du gouvernement a tout autre analyse de la situation. « Cela montre bien que la fébrilité et l’anxiété ont commencé à gagner les rangs des partisans du boycott et qu’il est toujours sage de réfléchir avant d’agir et non l’inverse. Les propos et la prise de position de madame Aminata Toungara n’auront aucune incidence et aucun impact sur le calendrier électoral et sur la qualité des élections. Elle n’a même pas parlé au nom du parlement de la CEDEAO et ses déclarations n’engagent qu’elle seule. Elles n’engagent pas les autorités ivoiriennes. Nous en avons la conviction et même certitude », ainsi réagissait-il dans les colonnes de nos confrères de Togobreakingnews.

On attend de voir ce qu’il en sera finalement dans la mesure où certains annoncent une réunion du Comité de suivi, pour statuer sur les avancées ou non réalisées dans l’exécution de la feuille de route et si toutes les conditions sont réunies pour aller au scrutin.

T228