Infos Togo Gestion des crises de catastrophe

Les professionnels des médias impliqués par l’ANPC

Publié le mercredi 23 mai 2018, par

Le ministère de la sécurité et la protection civile à travers l’Agence Nationale de la Protection Civile (ANPC) a organisé ce mardi 22 mai à Lomé, une rencontre sur les objectifs de l’ANPC à l’endroit des professionnels de médias, des responsables de communication des confessions religieuses et la chefferie traditionnelle.

Cette rencontre s’intègre dans les objectifs du plan de préparation et de réponse aux éventuelles inondations en cette année 2018. Elle vise à renforcer l’implication des professionnels de medias dans le processus de prévention, d’alerte et de gestion des crises de catastrophes au Togo.

Les échanges ont porté sur plusieurs thématiques entre autres les rôles et responsabilités des journalistes dans la prévention des risques et menaces, l’alerte précoce et la gestion des urgences et catastrophes ; la Centrale Electrique du Bénin (CEB) pour la prévention des inondations au Togo ; le système national d’alerte précoce aux inondations ; la coordination des urgences et crises de catastrophes au Togo.

La population, selon le directeur général de l’ANPC, BAKA Yoma, fait des professionnels de medias leurs partenaires de choix dans la prévention et la réduction des risques de catastrophes en raison de leur proximité de cette population. C’est pourquoi poursuit-il, l’ANPC sollicite le concours de ces professionnels de medias pour consolider ses acquis en la matière et atteindre son objectif qui est de faire connaitre à chaque togolais et togolaise, l’existence de l’agence, ses missions, ses actions et les mesures adéquates à adopter face aux situations d’urgences, pour la mitigation des conséquences de ces situations exceptionnelles lorsqu’elles se produisent.

Pour sa part, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame a souligné que depuis sa création, l’ANPC a su assurer le leadership dans la coordination et la gestion des situations d’urgence au Togo.

« En 2017, elle a accordé les opérations de secours et d’assistance humanitaire aux victimes d’inondations dans le bassin du mono au Sud-Est de la région maritime, dans les préfectures des Lacs et du Bas-Mono. Au cours de cette année 2018, elle a déjà conduit l’élaboration du plan de préparation et de réponse aux éventuelles inondations, élaboré et diffusé le premier bulletin d’information de prévention et d’alerte pour la période mars-avril et mai et organisé une campagne de sensibilisation des populations dans les localités vulnérables aux inondations », a affirmé le ministre.

Il a par ailleurs indiqué que ces dernières décennies, outre, les pertes en vies humaines, les catastrophes ont affecté plusieurs millions de personnes et occasionné des pertes économiques évaluées à plusieurs centaines de milliards de dollars à travers le monde.

L’Agence Nationale de la Protection Civile (ANPC), créé le 31 janvier 2017 par le gouvernement togolais, est une structure de prévention et de gestion des catastrophes. Sa politique nationale a été adoptée le 25 février 2017 par décret numéro 2017-022.
T228