Nos régions Kloto

Les prêtres syndicalistes indignés protestent contre la déclaration de la conférence des Evêques du Togo et menacent

Publié le mardi 10 avril 2018, par Gabinho

Serait-on toujours en train de parler de la puissante église catholique qui n’hésite pas à frapper ou d’une église de veille qui difficilement couvre l’étendue d’un quartier de Lomé ? En tout cas, la pagaille se poursuit au sein dee l’èglise catholique togolaise.

Après que nous ayons mis à la place publique ce qui a court au sein du Diocèse d’Atakpamé, vendredi dernier et réveillé l’attention de plus d’un, dont certains médias qui ont commencé par s’intèresser au sujet, avec la déclaration de la Conférence des Evêques du Togo, c’est au tour des prêtres que nous nous sommes permis de qualifier de syndicalistes de par leur opposition à une affectation qu’ils disent punitive, c’est au tour de ces derniers de réagir au travers d’une mise au point. En tout cas, l’intitulé de cette mise en point en dit long.

Yves-Paul AZAGLO, Daniel GBADJI et Gerson GALE, puisque c’est eux les signataires, se disent indignés par cette déclaration et manifestent leur protestation. Si ces trois prêtres se disent ""prêts à assumer toutes mesures canoniques -lesquelles sont aussi applicables à l’évêque- à notre endroit jusqu’au Golgotha"", ils font savoir sur un ton teinté de menace que ""ces mesures canoniques que prendra Mgr Alowonou à notre endroit seraient simplement un motif d’éloignement et tout entêtement de Mgr Alowonou à aller dans ce sens, ne serait que suicidaire et fatale pour toute l’église au Togo"", car, disent-ils qu’ils assumeront ""toujours, quoi qu’il advienne, la mission à nous confiée, lors de notre ordination presbytérale, comme Prêtres de Jésus-Christ auprès du peuple de Dieu"". Ces prêtres projettent une conférence de presse pour un déballage.

Voici la mise au point de ces trois prêtres précités...

Danyi Kudzravi, le 07 Avril 2018

RÉACTION D’INDIGNATION ET DE PROTESTATION A L’ ENCONTRE DE LA DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES DU TOGO EN DATE DU 03 AVRIL 2018.

Nous, Révérends Pères
Yves-Paul AZAGLO

Daniel GBADJI

Gerson GALE,

tenons à faire la mise au point suivante :

- Après avoir lu attentivement la lettre partisane des évêques du Togo, cautionnant leur collègue Mgr ALOWONOU dans le mal et écouté ledit message à plusieurs reprises à Radio María Togo, déclarons aux évêques, aux prêtres, aux religieux, religieuses, à tout le peuple de Dieu qui est à KPALIMÉ, au Togo et partout dans le monde, aux hommes et aux femmes de bonne volonté ,ce qui suit :

- Tout homme sensé doit pouvoir se poser la question sur les raisons qui ont motivé des prêtres, ministres du Christ et de l’église, à poser un tel acte au cours de la messe Chrismale à l’encontre de leur évêque, en présence du presbyterium et de tout le Peuple de Dieu.

- La messe Chrismale est-il le lieu indiqué pour la lecture d’une motion de soutien à l’évêque Alowonou par une poignée de prêtres thuriféraires acquis à sa cause ?

- Comment se fait-il que le père Emmanuel Amouzou Daye, Curé de Notsè, sans Paroisse, celui-là même qui a été chassé du Diocèse d’Atakpamé pour désobéissance accrue à Mgr feu Julien KOUTO, soit celui qui a accepté lire cette motion de soutien à Mgr Alowonou ?

- Comment se fait-il que le Père Abbé Théodore COCO du Monastère de l’ascension de Danyi Dzogbegan, moine de son état, donc pas un prêtre diocésain, vienne aussi apposer sa signature sous une telle motion ?

- Nous tenons à rappeler que la motion de soutien qui a été à l’origine de notre contestation publique, n’a pas été préalablement soumise à l’appréciation de l’ensemble du Presbyterium. Certains confrères du camp des pro-Alowonou sont du même avis que nous.

- Nous tenons à rappeler à tous et surtout aux évêques, que la contestation publique du mercredi Saint dernier, par une partie du presbyterium dont nous sommes membres, n’est que l’épilogue de la profonde crise qui secoue notre diocèse depuis le règne de Mgr Alowonou.

- Par conséquent, la mesure canonique recommandée à Mgr Alowonou par l’ensemble des évêques du Togo ne saurait être, à notre sens, la solution appropriée et salutaire à la crise.

- Nous sommes alors prêts à assumer toutes mesures canoniques -lesquelles sont aussi applicables à l’évêque- à notre endroit jusqu’au Golgotha.

- Ces mesures canoniques que prendra Mgr Alowonou à notre endroit seraient simplement un motif d’éloignement et tout entêtement de Mgr Alowonou à aller dans ce sens, ne serait que suicidaire et fatale pour toute l’église au Togo.

- Nous assumerons toujours, quoi qu’il advienne, la mission à nous confiée, lors de notre ordination presbytérale, comme Prêtres de Jésus-Christ auprès du peuple de Dieu.

- Nous voulons rappeler en outre, que nous sommes chez nous dans le grand KLOTO et nous y serons pour toujours. Nos frères et nos sœurs sont et seront toujours aussi avec nous pour le bien du grand Kloto.

- Nous voudrons informer la communauté tant nationale qu’internationale, de la tenue très prochaine d’une Conférence de Presse à laquelle nous invitons tous les organes de presse. Le lieu et la date vous seront communiqués ultérieurement.

Nous demandons à tous ceux qui aiment la victoire du bien sur le mal, celle de la lumière sur les ténèbres, de traduire cette déclaration dans toutes les langues possibles en vue d’une large diffusion dans le monde entier.

Ont signé :

Les Révérends Pères :

Yves-Paul AZAGLO

Daniel GBADJI

Gerson GALE.